in

La chute libre en salle, ce nouveau sport à la mode !

Crédits : Capture vidéo

Associer les mots “chute libre” et “salle” apparait à première vue comme un tantinet tiré par les cheveux. Cependant, figurez-vous qu’il s’agit d’un sport comme un autre dont la seconde édition de la coupe du monde vient tout juste de commencer. Mais quel est ce sport extrême ?

La chute libre en salle est à la croisée de différentes disciplines telles que le parachutisme, la natation synchronisée ou encore la danse. Le principe n’est pas très compliqué, mais pas à la portée de n’importe qui non plus puisque la chute libre en salle se pratique dans un cylindre vertical fabriqué en plexiglas dans lequel est placé une soufflerie capable de générer des vents de 200 km/h !

Les adeptes de ce sport extrême doivent porter une combinaison et un casque avant de s’engouffrer dans une trappe située sur la paroi du cylindre. La trajectoire et l’altitude sont modifiables en jouant avec l’aérodynamisme du corps, alors que l’esthétisme peut être décuplé à l’aide de LED placées sur la combinaison. L’aspect physique de cette pratique a été détaillée par le site Weird, dans un article scientifique.

La chute libre en salle a déjà son événement international, une coupe du monde (WCIS) dont la seconde édition a débuté le 11 octobre 2016 à Varsovie (Pologne). En effet, ce sport fait l’objet de compétitions par équipe organisées par la Fédération aéronautique internationale (FAI) qui s’occupe également des courses de drones.

Même la France est représentée dans cette compétition extrême. La délégation française est composée de 31 athlètes qui ont investi cinq catégories sur les sept que compte la compétition. Les performances des différentes équipes (de 2) sont évaluées par des juges, en tenant comptes des critères suivants : coordination, fluidité et créativité.

Dans notre pays la chute libre en salle est encore marginale tout simplement parce que les coûts de fabrication d’un cylindre équipé sont juste énormes. Cependant, il existe cinq souffleries permettant de pratiquer ce sport qui se trouvent dans les villes de Lille, Lyon, Argenteuil, Caen ou encore Lézignan-Corbières (dans le département de l’Aude).

Sources : France InfoKonbini