in

Le cholestérol est-il vraiment mauvais pour notre santé ?

Crédits : iStock

Un ouvrage paru il y a quatre ans est sujet à controverse. Son auteur, un pneumologue français, estime que le cholestérol n’est pas néfaste. Cette affirmation est très décriée dans le milieu scientifique et médical et mérite des explications.

« Le cholestérol est l’une des molécules les plus indispensables à la vie. Il n’y a pas de “mauvais” cholestérol ; le cholestérol n’est pas la cause des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux ; les régimes restreignant le cholestérol ne changent rien à la fréquence des infarctus et des AVC », peut-on lire dans l’ouvrage de Philippe Even intitulé La Vérité sur le cholestérol paru en février 2013.

Le cholestérol est un lipide présent en grande quantité dans des aliments tels que le beurre, les viandes grasses, les œufs, le lait entier ou encore le foie gras. De nombreux cardiologues estiment que le cholestérol favorise l’athérosclérose qui n’est autre que le dépôt d’une plaque d’athérome sur la paroi des artères, augmentant ainsi les risques d’accidents cardio-vasculaires. Le pneumologue Philippe Even estime au contraire qu’il s’agit là d’un « ennemi imaginaire ».

Il faut savoir que le cholestérol permet la production d’hormones, de vitamine D et de bile et entre également dans la fabrication des membranes cellulaires. Le foie produit ce lipide s’associant dans le sang à deux formes de lipoprotéines. Le « bon cholestérol » est associé aux lipoprotéines de haute densité (HDL) qui le rapportent vers le foie où il sera recyclé et éliminé. En revanche, le « mauvais cholestérol » s’associe plutôt aux lipoprotéines de basse densité (LDL). En trop grande quantité, cela favoriserait l’athérosclérose et donc les accidents cardiaques.

Si Philippe Even ne nie pas le phénomène d’athérosclérose, celui-ci estime que le cholestérol ne joue aucun rôle dans son apparition contrairement à l’hypertension, le tabagisme ou encore le diabète. Pour le Pr Danchin, chef du service de cardiologie à l’hôpital Georges-Pompidou interrogé par Science & Vie, il s’agit d’une hérésie : « Ce sont le cholestérol et les graisses saturées qui alimentent les plaques ! Sans cholestérol, il n’y a pas d’athérome ! Les autres facteurs de risque interviennent dans un second temps. »

Un autre spécialiste, à savoir Eric Bruckert, endocrinologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris, estime que « la force du lien entre cholestérol LDL et maladies cardio-vasculaires est clairement établi » par « des études épidémiologiques et cliniques », mais également au regard « de la génétique et de la physiopathologie de la plaque ».

Qu’il s’agisse d’un mythe ou d’une réalité, le cholestérol ne doit pas vous empêcher de vous faire plaisir en faisant tout de même attention aux excès !

Sources : Science & VieLe FigaroL’Obs