in

Chine : un village de pêcheurs recouvert par la nature

Crédits : Jason Zou / Wikipédia

Un village de pêcheurs abandonné sur un archipel chinois de 400 îles se retrouve désormais enseveli par la nature, cette dernière ayant repris totalement ses droits.

Nous voici près de l’embouchure du fleuve Bleu : le Yangzi Jiang, d’une longueur de 5800 km, traversant la Chine d’ouest en est pour se jeter en mer de Chine orientale. L’archipel de Shengsi (préfecture de Zhoushan), étalé au sud de Shanghai sur une zone d’environ 500 km², vivait jusqu’à récemment de la pêche et de son industrie. Aujourd’hui, le développement d’autres secteurs a forcé les habitants à se diversifier quant à leurs activités. Souvent, les villages ont perdu une partie de leur population tandis que certains se sont retrouvés complètement vidés et abandonnés. Ainsi, l’archipel abrite un de ces villages laissés à l’abandon sur une petite île : l’île de Goqui (枸杞岛).

La beauté du lieu a été saisie par Qing Jian, un photographe chinois, durant un récent voyage. Ces clichés impressionnants révèlent les ruines des habitations rattrapées par la nature verdoyante. Des maisons partiellement colonisées ou complètement recouvertes par la verdure pour un panorama fascinant, particulièrement dû à une variété de lierre grimpant, principale espèce présente. Cet envahisseur a toutefois le mérite d’agir pour le plaisir de nos yeux alors que nous sommes en temps normal habitués à la grisaille de nos grandes villes.

L’archipel de Zhoushan est devenu un pôle touristique d’importance en Chine alors que les activités de pêche perdurent pour près de 100 000 personnes chaque année. Sur l’île de Goqui, il reste toutefois des villages intacts qu’il reste possible de visiter.

>> Découvrez les clichés dans l’article du DailyMail du 10 juin 2015.

Sources : DailyMail