in

La Chine vient de tester avec succès une arme hypersonique

Crédits : CNSA

Selon un rapport du Financial Times, la Chine aurait testé avec succès une arme hypersonique à capacité nucléaire il y a deux mois, surprenant au passage les responsables de la Maison Blanche qui s’inquiètent une fois de plus des progrès fulgurants du pays dans ce domaine.

Selon un article du Financial Times du dimanche 17 octobre, la Chine a lancé une fusée Longue Marche 7 surmontée d’un véhicule à glissement hypersonique en août. Lâché en orbite basse, le missile aurait alors fait le tour du globe avant de se diriger vers sa cible, manquée finalement d’une vingtaine de kilomètres. En réponse à ce test, deux personnes anonymes familières de ce type de lancement citées dans ce rapport soulignent que la technologie chinoise sur les armes hypersoniques est en réalité « bien plus avancée que ne le pensaient les responsables américains« .

De son côté, la Chine a récemment démenti le rapport, affirmant que l’objet de cette mission était tout autre.

« Ce test était une expérience d’engin spatial de routine pour vérifier la technologie réutilisable des engins spatiaux, ce qui est d’une grande importance pour réduire le coût d’utilisation des engins spatiaux« , a déclaré lundi Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’un point de presse tenu ce 18 octobre, rapporte CNN.

« Cela peut fournir aux humains un moyen pratique et peu coûteux d’utiliser l’espace de manière pacifique« , poursuit le communiqué. « De nombreuses entreprises dans le monde ont mené des expériences similaires« .

chine fusée arme hypersonique
Crédits : Hua Jiajun / VCG

Une technologie hautement dissuasive

Les missiles hypersoniques sont en quelque sorte le summum de la technologie militaire. Ces armes, capables de voler à au moins cinq fois plus vite que la vitesse du son, sont également très maniables, ce qui les rend plus difficiles à suivre et à intercepter par les boucliers que les missiles balistiques intercontinentaux, qui suivent des trajectoires beaucoup plus prévisibles.

Nous savons que Chine, la Russie et les États-Unis développent activement ce type de véhicules. Il y a quelques jours, la Russie a notamment annoncé avoir tiré pour la première fois son nouveau missile hypersonique Zircon à partir d’un sous-marin nucléaire. En septembre dernier, l’armée américaine avait également déclaré que l’un de ses missiles HAWC avait lui aussi atteint des vitesses hypersoniques lors d’un récent test en vol.

Rappelons enfin qu’il y a quelques semaines, la Corée du Nord annonçait elle aussi avoir testé avec succès sa nouvelle arme Hwasong-8. Toutefois, plusieurs experts extérieurs doutent que ce véhicule ait réellement atteint des vitesses hypersoniques.