in ,

En Chine, on surveille désormais les élèves à l’aide de leur stylo

Crédits : Fugacar / iStock

Il y a peu, le ministère de l’Éducation chinois a approuvé un nouveau dispositif de surveillance dans les écoles. Il s’agit de stylos connectés permettant de connaître le temps de travail général et le temps nécessaire à l’élève pour répondre à une question ou effectuer un exercice.

Des stylos intelligents

En 2018, nous évoquions un dispositif de surveillance surprenant testé en Chine. Il s’agissait d’un dispositif de reconnaissance faciale dont l’objectif était de s’assurer que les élèves étaient bien attentifs en classe. Ce programme pilote concernait un lycée de la ville de Hangzhou, avant une possible mise en place dans d’autres établissements. Rappelons que le dispositif en question peut analyser le niveau de concentration des élèves ainsi que leur état émotionnel en fonction de l’expression de leur visage.

Dans un article du journal local Chengdu Shangabo publié en juillet 2022, un autre système tout aussi controversé vient de faire son apparition. Dans le sud du pays, à Hainan, une enseignante a distribué des stylos connectés à des élèves dans le cadre de leurs devoirs d’été. Concrètement, le stylo équipé d’une microcaméra peut envoyer une notification au professeur afin de l’informer que l’élève est en train de travailler. L’objet laissera également une trace des écrits dans le cloud et permettra de télécharger les devoirs à effectuer.

stylo surveillance chine
Crédits : Chengdu Shangabo

Une mise en place générale à la rentrée

Officiellement, l’objectif est de prendre connaissance du temps de travail des élèves en général et le temps consacré à chaque exercice ou question. Il s’agit d’établir des statistiques afin d’identifier les points nécessitant davantage d’explications. Le ministère de l’Éducation chinois a affirmé que ce type de stylo intelligent pourrait renforcer la gestion des devoirs dans les écoles. Est notamment mise en avant la notion de « correction entière » des devoirs par les professeurs.

Par ailleurs, le Chengdu Shangabo a affirmé que la pratique était déjà effective dans certaines zones de la ville de Shanghai et de la province du Yunnan. Dès la rentrée, le gouvernement devrait étendre l’utilisation de ces stylos sur l’ensemble du territoire. Ainsi, les devoirs d’été ont représenté une occasion idéale de tester la méthode avant sa démocratisation.

Sans surprise, les réactions sur les réseaux sont assez mitigées. En effet, certaines personnes approuvent la méthode et désirent acheter des stylos intelligents. D’autres pensent cependant qu’il s’agit d’une entrave à la liberté des élèves. Certains individus estiment enfin que le dispositif pourrait augmenter la charge de travail des enseignants.