La Chine sélectionne de nouveaux astronautes pour son alunissage en 2030

chine lune vaisseau
Illustration d'artiste d'un astronaute chinois sur la Lune. Crédits : CCTV

La Chine a récemment annoncé la sélection de dix nouveaux astronautes dans le cadre de son programme spatial ambitieux visant à envoyer un équipage sur la Lune d’ici 2030. Cette décision marque une étape significative pour le pays dans la course à l’exploration spatiale et la recherche scientifique avancée.

La Chine souhaite envoyer un équipage sur la Lune d’ici 2030

La Chine intensifie ses efforts pour envoyer des astronautes vers la Lune avant 2030. Le dernier groupe de dix astronautes nouvellement sélectionnés se compose de huit pilotes et de deux spécialistes de la charge utile. Cette équipe diversifiée comprend pour la première fois des pilotes issus des forces terrestres et de la marine de l’Armée populaire de libération (APL), en plus des traditionnels pilotes de l’armée de l’air.

Les spécialistes de la charge utile, originaires de Hong Kong et de Macao, marquent également une première, car ils ont été sélectionnés parmi les régions administratives spéciales (SAR) chinoises. Cette décision symbolise l’élargissement de la participation et l’intégration de diverses régions dans les ambitions spatiales nationales.

Le China Manned Space Engineering Office (CMSEO) a commencé à recruter son quatrième groupe d’astronautes en octobre 2022. Les candidats sont passés par une sélection préliminaire, une resélection et une sélection finale. Ces phases comprenaient des examens médicaux cliniques complets et approfondis, des tests physiologiques et psychologiques ainsi que des exercices d’endurance et d’adaptabilité à l’environnement spatial.

Pour rappel, le CMSEO avait sélectionné quatorze premiers astronautes parmi les pilotes de l’armée de l’air en 1998 pour ses premières missions de vol spatial. Une deuxième sélection avait permis à sept astronautes d’être recrutés en 2010, dont les premières femmes astronautes chinoises. La Chine avait ensuite sélectionné 18 nouveaux astronautes en 2020. Il s’agissait de pilotes spatiaux et, pour la première fois, d’ingénieurs de vol et de spécialistes de la charge utile.

Ces nouveaux astronautes chinois seront formés pendant environ deux ans au Centre des astronautes de Chine à Pékin, où ils acquerront les compétences nécessaires pour des missions à bord de la station spatiale Tiangong ainsi que pour les futures missions lunaires.

Chine Lune
Un rendu illustrant la future infrastructure chinoise sur la lune. Crédits : CNSA/Roscosmos

Une fusée, un vaisseau et un atterrisseur sont en préparation

La Chine a également récemment accéléré ses préparatifs pour l’exploration lunaire en développant une série de technologies spatiales avancées. Cela inclut la conception d’une nouvelle génération de fusées, dont la Longue Marche 10. Ce lanceur est conçu pour être plus puissant et plus fiable que ses prédécesseurs. Il est capable de transporter des charges utiles plus importantes vers des orbites élevées et interplanétaires.

Les responsables chinois travaillent aussi sur le vaisseau spatial d’équipage Mengzhou qui est spécialement conçu pour transporter des astronautes vers la Lune et pour les missions d’exploration lunaire prolongées. Ce dernier est équipé de systèmes avancés de support de vie, de technologies de navigation précises et de protections contre les radiations cosmiques qui sont essentielles pour les voyages spatiaux longue durée. 

L’atterrisseur Lanyue sera également une partie cruciale du programme d’exploration lunaire chinois. Ce dernier est destiné à déposer des charges utiles sur la surface lunaire, collecter des échantillons et mener des expériences scientifiques qui contribueront à notre compréhension de la Lune et à la préparation pour des missions humaines plus étendues.

Ces progrès techniques visent à soutenir les futures missions qui pourraient voir des astronautes chinois fouler le sol lunaire pour la première fois depuis les missions Apollo de la NASA.