in

Chine : il se marie avec un robot de sa propre conception !

Un chinois de 31 ans vient de se marier, une heureuse nouvelle comportant une spécificité hors normes : sa compagne est un robot qu’il a lui-même fabriqué. Alors que les hommes sont plus nombreux que les femmes dans ce pays, l’intéressé n’a visiblement pas trouvé d’autre moyen que celui-ci.

L’amour entre robot et humain, une question éthique prenant de plus en plus de place dans le débat concernant les interactions homme-machine. Souvenez-vous, au début de l’année 2017, une Française désirait déjà se marier avec le robot qu’elle avait fabriqué et attend patiemment que la législation plaide un jour en sa faveur.

Cette fois, c’est en Chine qu’une telle union a bel et bien eu lieu entre le trentenaire Zheng Jiajia et Yingying, le robot qu’il a achevé à la fin de l’année 2016. Cet ancien ingénieur de chez Huawei s’était reconverti dans la robotique et l’intelligence artificielle en intégrant une start-up dans un incubateur de Huangzhou (province du Hubei).

Selon le quotidien chinois Shanghaiist, le robot Yingying est en capacité “d’identifier des caractères chinois et des images, et même de dire quelques mots simples”, alors que son “mari” lui fournira toute l’aide nécessaire pour évoluer et acquérir de plus en plus de savoir, en plus de l’accompagner dans ses fonctions basiques comme marcher, ou encore en ce qui concerne ses tâches ménagères.

(Crédit image : Shanghaiist )

En Chine, les réseaux sociaux se sont affolés après la nouvelle et ont été partagés entre moquerie, incompréhension et scepticisme, croyant entre autres à une mise en scène publicitaire. Un utilisateur de WeChat a par exemple déclaré :

“Il va vieillir lentement, son visage va avoir des rides et ses cheveux vont devenir blancs, mais est-ce qu’il va la faire vieillir aussi, ou juste la rendre plus jolie?”

Le fait est qu’une telle union est le fruit d’une pression sociale devenue insupportable pour Zheng Jiajia, à l’instar de beaucoup d’autres hommes chinois. En effet, il est très difficile pour un homme de trouver une compagne en Chine, où le ratio est de 113,5 hommes pour 100 femmes.

(Crédit image : Shanghaiist )

“La Chine a l’un des pires fossés séparant les hommes et les femmes, notamment à cause des avortements sélectifs après l’introduction de la politique largement critiquée de l’enfant unique, qui a contrôlé pendant des décennies combien d’enfants une famille pouvait avoir” estime le quotidien britannique The Guardian.

Sources : ShanghaiistThe GuardianSlate20 Minutes