in ,

En Chine, un restaurateur a décidé de licencier ses robots-serveurs

Il est souvent évoqué le remplacement des Hommes par les machines, faisant craindre la perte de leur emploi pour beaucoup. Cependant, l’effet inverse vient de se produire en Chine : des robots-serveurs se sont fait « virer » pour cause de maladresses. SciencePost fait également un point sur l’importance grandissante des robots en Chine.

Dernièrement, un restaurant de la ville de Canton a déclaré avoir « licencié » ses robots. Les machines auraient été mises en cause au vu de leurs maladresses et dysfonctionnements répétitifs. Cependant, bien que cet événement soit une première, les robots connaissent un véritable succès dans le pays. En 2013, la Chine a surclassé le Japon comme premier pays consommateur de robots industriels, mais cela s’étendra-t-il au secteur de la restauration ?

« Les robots comprennent une quarantaine de phrases et de consignes de la vie de tous les jours. Ils ne tombent pas malades, ils ne réclament pas de vacances ni de jours de congé » avait indiqué M.Song, patron d’un restaurant futuriste à Kunshan, dans la province du Jiangsu.

Bien que la main d’œuvre soit abondante en Chine, les établissements de restauration employant des robots ont tendance à augmenter, et se comptent désormais à une bonne dizaine, selon les sources chinoises, à Kunshan, Haikou, Ningbo, Changsha, mais également Shanghai, où un restaurant de ramens japonais a tenté le pari en fin d’année 2015. Les robots font office d’attraction pour la clientèle qui vient se restaurer, mais permet également des économies, comme dans ce restaurant de ramens shanghaïen, où deux robots de type Chef Cui (cuisiniers) sont capables de préparer un bol de nouilles en 90 secondes top chrono.

Revenons à Canton, où les robots n’ont pas vraiment la cote. Sur les trois restaurants de la ville qui employaient des robots, deux ont fermé, et le troisième, appartenant à la chaîne Heweilai, est celui qui a licencié ses robots. Malgré leur succès initial, les robots-serveurs avaient du mal à manipuler les plats, les poser sur une table ou encore servir de l’eau et éviter les bousculades avec les clients, selon un responsable de l’établissement. Selon lui, les robots ont servi d’attraction plus qu’autre chose et se révélaient plutôt efficaces en cas d’importants turnovers seulement.

Comme évoqué en début d’article, la Chine est un consommateur de robots industriels, et le secteur de la restauration ne devrait pas prendre autant d’importance à l’avenir. Cependant, la Chine deviendra bientôt le premier marché au monde en matière de robots : sont prévus d’ici sous peu environ 400.000 robots sur le territoire, soit environ 1 robot pour 3500 chinois !

Voici une vidéo montrant les robots Chef Cui à l’œuvre :

Sources : HumanoïdesLe MondeChine Direct

Crédit photos : New China

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.