in

La Chine veut battre son record de lancements en 2022

Crédits : Hua Jiajun / VCG

La Chine prend de plus en plus de place dans le domaine de l’aérospatial et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le pays vise à battre son record national de lancements de fusées établi l’année dernière et à terminer l’assemblage de sa nouvelle station spatiale en 2022.

La Station spatiale internationale (ISS) n’est plus le seul laboratoire spatial en orbite. En avril 2021, la Chine se replaçait en effet en orbite basse avec le lancement de sa nouvelle station, un projet dans les papiers depuis 1992. Une fois achevée la structure en forme de T comprendra trois modules principaux : le module central  appelé « Tianhe » (dix-huit mètres de long), et deux modules d’expérimentation de 14,4 m de long baptisés « Wentian » et « Mengtian ». Elle pourra accueillir jusqu’à six astronautes pour des séjours allant jusqu’à six mois.

Pour l’heure, seul le module principal est en orbite, mais l’Administration spatiale nationale chinoise se prépare à lancer les deux autres en 2022. Selon la China Academy of Launch Vehicle Technology (CALT), une fusée Longue Marche 5B lancera Wentian vers le milieu de l’année, tandis qu’une fusée Long March 5B Y4 lancera Mengtian au second semestre 2022. Les modules s’arrimeront à Tianhe avant la fin de l’année.

Cette année, la Chine lancera également deux vaisseaux spatiaux cargo Tianzhou et deux missions avec équipage Shenzhou vers la station. Une première rotation d’équipage sera également prévue à la fin de l’année. Le vaisseau Shenzhou 15 accostera alors Tianhe, rejoignant l’équipage de Shenzhou 14 à bord. À ce moment précis, la Chine aura donc six astronautes en orbite en même temps.

D’autres missions notables prévues cette année incluent un deuxième lancement du Long March 8, sans boosters latéraux, et le premier lancement du Long March 6A.

station chine
Vue d’artiste de la future Station spatiale chinoise entièrement assemblée. Crédits : CNSA

Un nouveau record de lancements

Dans l’ensemble, la Chine prévoit de lancer 140 engins spatiaux sur plus de cinquante lancements en 2022. Il s’agirait alors d’un record. L’année dernière, la China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC), le principal acteur de l’aérospatial chinois, avait lancé 48 fusées. Les sociétés de lancement commerciales et privées chinoises contribueront également au rythme de lancement rapide. L’année dernière, la Chine avait ainsi réalisé pas moins de 55 tirs, toutes fusées confondues.

En face, les États-Unis n’avaient lancé que 45 lancements, dont l’essentiel a été réalisé par la fusée Falcon 9 de SpaceX. Pour rappel, SpaceX prévoit de son côté le lancement de 52 fusées en 2022. En cas de succès, il s’agirait du plus grand nombre de tirs opérés par la société en une seule année.