in

La Chine prévoit d’explorer des astéroïdes d’ici 2025 pour trouver de nouvelles ressources

Crédits : iStock

La Chine prévoit d’effectuer au moins une mission d’exploration d’astéroïdes avant 2025, avec comme objectif principal la recherche de ressources nécessaires à l’avenir de l’humanité.

Après l’envoi d’une sonde vers Mars en 2020, la Chine prévoit d’effectuer au moins une mission d’exploration d’astéroïdes avant 2025 comme l’a expliqué Ye Peijian, membre de l’Académie chinoise des Sciences et chef des experts en sciences spatiales et l’exploration de l’espace, à l’agence China Daily. « Le programme détaillé et l’astéroïde cible restent à déterminer, mais nous travaillons dessus. Nous voulons explorer les astéroïdes parce que leurs ressources seront importantes pour le développement de l’humanité à l’avenir », a-t-il ajouté.

En outre, la Chine envisage de lancer la mise au point de technologies permettant d’étudier les astéroïdes et Jupiter à partir de 2017. Entre 2017 et 2021, une étude de faisabilité et des recherches sur la technologie qui permettra d’étudier Jupiter et les astéroïdes seront lancées. D’après le Bureau d’information du Conseil des affaires d’État dans livre blanc Activités spatiales de la Chine en 2016, les expéditions dans l’espace lointain seront utilisées pour aider à explorer l’origine et l’évolution du système solaire ainsi que la possibilité d’une vie extraterrestre.

« Le projet des experts est d’envoyer une sonde à proximité d’un astéroïde, d’effectuer pendant un temps donné un vol de reconnaissance à ses côtés et d’atterrir sur l’un d’entre eux pour réaliser in situ une analyse d’échantillon sur la surface », explique Ji Jianghui, un chercheur de l’Observatoire de la Montagne Pourpre affilié à l’Académie chinoise des sciences. Ainsi, les scientifiques chinois souhaitent faire voler une sonde côte à côte avec un astéroïde surnommé Apophis pour en faire une observation rapprochée puis d’atterrir sur l’astéroïde 1996FG3. La mission entière durerait près de six ans.

Jusqu’à présent, seuls les États-Unis et le Japon sont parvenus à faire atterrir des sondes sur un astéroïde. « Cette année, la Chine va envoyer la sonde Chang’ e-5 sur la lune et ramener des échantillons. Si cette mission réussit, cela signifiera que la Chine, comme le Japon, est capable de rapporter des échantillons d’astéroïdes pour les étudier en laboratoire sur Terre », annonce Ji Jianghui.

Source