in

Chine : l’épidémie de coronavirus vaincue grâce au confinement et à l’isolement des malades !

Crédits : PxHere

Alors que les français font aujourd’hui l’objet d’un confinement total, les bonnes nouvelles concernant la pandémie de coronavirus Covid-19 sont très peu nombreuses. En voici une : la Chine voit enfin le bout du tunnel, même à Wuhan où les mesures drastiques du gouvernement ont finalement payé.

Retrouver les voyageurs de Wuhan

Le gouvernement chinois a été beaucoup critiqué pour avoir dans un premier temps minimisé l’ampleur de l’épidémie de coronavirus Covid-19. D’ailleurs, quelques scandales ont éclaté comme celui concernant le médecin Li Wenliang. Ce n’est que le 20 janvier que le président Xi Jinping qualifiait la situation de grave. En plein nouvel an chinois, la ville de Wuhan épicentre de l’épidémie a été placée en confinement total avant que quelques autres villes lui emboîtent le pas.

Toutefois, la majorité des villes ont adopté des mesures – moins contraignantes – de distanciation sociale mais aussi de paralysie des transports. Or, la population a pris le problème à bras le corps en adoptant un comportement adéquat. Effectivement, ceux-ci ne sortaient qu’en cas de besoin ultime. Le pays s’est ainsi arrêté, à la fois dans les villes et les villages où les riverains érigeaient des barricades empêchant tout “étranger” de pénétrer.

Très vite, les enquêtes ont fusé concernant les 5 millions de chinois de Wuhan ayant voyagé pendant le nouvel an lunaire. Ceux-ci ont été priés de se déclarer aux autorités et d’assurer une quarantaine de deux semaines à domicile. Surtout, la Chine a déployé son arsenal sécuritaire et policier pour vaincre l’épidémie. Par ailleurs facilement traçables, les citoyens n’ont pas vraiment eu les moyens de passer inaperçu.

coronavirus test
Crédits :Samara Heisz / iStock

Le Hubei, “théâtre” de la guerre sanitaire

Les mesures évoquées plus haut ont suffit à inverser la tendance dans le pays. Mi-février, la Chine déclarait de moins en moins de nouveaux cas. Toutefois, la province du Hubei et Wuhan faisaient face à une situation toujours aussi déplorable, et ce malgré les restrictions. Les nouveaux cas continuaient d’apparaître et les morts s’accumulaient. Par ailleurs, les deux hôpitaux construits en un temps record ont permis la découverte de milliers de nouveaux cas. Durant un certain temps, les autorités découvraient environ 2 000 nouveaux cas par jour !

Le système de santé était totalement dépassé : manque de kits de tests et de lits pour accueillir les malades. Ceux ayant des symptômes moins graves ont été priés de rentrer chez eux. De plus, le taux de létalité à Wuhan (4,6 %) était bien plus élevé que dans le reste de la Chine (0,89 %). Le gouvernement a donc décidé de durcir encore un peu plus les conditions du confinement en réduisant petit à petit à néant la fréquence de sortie des habitants. Les comités de quartiers se sont ensuite organisés pour distribuer des vivres aux personnes complètement bloquées chez elles.

Finalement, les personnes présentant des symptômes ont été isolées. Pour se faire, les autorités ont réquisitionné différents lieux : hôtels, stades, écoles et autres centres administratifs. En effet, il n’était plus question de rester confiné à domicile avec le risque de contaminer les proches.

Le bout du tunnel

Ce 18 mars 2020, la Chine affirmait n’avoir rapporté aucun nouveau cas local de Covid-19. Il s’agit d’une grande première depuis le début de l’épidémie. Toutefois, les autorités ont évoqué 34 nouveaux cas, tous importés. Il s’agit pour la plupart de chinois de l’étranger de retour dans leur pays. C’est pour cette raison que de nouvelles mesures ont été prises dans les aéroports avec notamment la mise en place d’une quarantaine forcée de 14 jours sous escorte. Là encore, des hôtels sont utilisés pour accueillir ces personnes.

Si ces mesures peuvent paraître autoritaires et contraire aux libertés individuelles, le résultat est bien là. La Chine a vaincu l’épidémie. Le bilan est aujourd’hui de plus de 80 000 cas pour plus de 3 200 décès dans le pays. Le fait est que les États notamment européens adoptent petit à petit des mesures de confinement – certes moins autoritaires – il faudra veiller à ce que le laxisme et la négligence n’y trouvent pas leur place. Si les mesures ne sont pas assez respectées, l’épidémie ne sera pas endiguée et la situation mettra beaucoup plus de temps à s’arranger.

Source

Articles liés :

Coronavirus : la Chine avait été alertée par ses scientifiques il y a un an !

Chine : la 5G, la réalité virtuelle, les robots et les drones aident à combattre l’épidémie de coronavirus

Coronavirus : “Nous devons les trouver avant qu’ils nous trouvent”