in

En Chine, une première femme vient d’être congelée par voie cryogénique

Crédits : South China Morning Post

Il y a quelques jours, en Chine, une femme de 49 ans décédée était cryogénisée dans le but de pouvoir un jour peut-être la ressusciter grâce aux futures technologies médicales.

Ressusciter les morts sera-t-il un jour possible ? La « cryogénisation (ou “cryonie”) permet aujourd’hui de conserver un être vivant plongé dans l’azote liquide à des températures extrêmement inférieures à -150 °C dans le but de pouvoir les “réveiller” ultérieurement. La procédure n’appartenait autrefois qu’au fantasme, mais fait aujourd’hui l’objet d’études scientifiques sérieuses. L’opération s’est ici déroulée le 8 mai dernier, moins de cinq minutes après que le cœur de Zhan Wenlian, 49 ans, ait cessé de battre.

Aaron Drake de l’Alcor Life Extension Foundation basée aux États-Unis et des experts de l’hôpital Qilu de l’Université Shandong à Jinan, ont immédiatement placé Zhan dans un système de soutien de la vie comprenant la nutrition et le soutien cardiopulmonaire comme l’a déclaré Kong Fei, membre du conseil de la fondation. Ils ont injecté des produits chimiques dans son corps conçus pour protéger les cellules pendant le processus de congélation avant d’être placé dans le caisson dont la température intérieure a été réduite à -190 °C. L’opération aura duré 48 heures au total.

Zhan travaillait dans une banque publique à Jinan et souffrait un cancer du poumon. Gui Junmin, son mari, s’est d’abord rapproché de Yinfeng Life Science au mois de février après que le médecin de sa femme lui en ait parlé. Il a décidé de démarrer la procédure après avoir obtenu le consentement de son épouse. “Gui a voulu tenter cette expérience même s’il sait qu’il n’est pas possible de faire revenir sa femme à la vie dans un proche avenir”, explique Kong Fei. “Je pense que son amour pour sa femme a été le facteur le plus important dans sa prise de décision”.

La fondation prendra par ailleurs en charge tous les frais de la procédure et du stockage. “Nous avons l’objectif de promouvoir le développement de la cryogénie”, a souligné Kong. “Le corps devrait être stocké pendant au moins plusieurs décennies et nous pourrons évaluer son état après une certaine période, et tout faire pour le réanimer si possible dans le futur. Cela dépendra du développement technologique”, poursuit-il. “Je ne vois aucune possibilité de relance dans l’avenir immédiat, mais j’ai en revanche tendance à croire aux technologies nouvelles et émergentes”.

Source