in

La Chine et le défi martien, c’est pour 2020

Crédits : NASA

La Chine a des projets très ambitieux dans le domaine de l’aérospatiale, elle compte notamment envoyer d’ici 2020 un rover afin de recueillir ses propres échantillons de la planète rouge, un grand défi aérospatial que le gouvernement chinois est prêt à relever.

La Chine semble désormais inarrêtable  dans la course à la conquête et la découverte de l’espace. Depuis quelques années, ce pays enchaîne les exploits : homme envoyé sur la Station Spatiale Internationale, construction de fusées, et plus récemment l’envoi du premier véhicule d’exploration chinois sur la Lune. Elle est ainsi devenue le troisième pays à réussir un « alunissage » après les États-Unis et l’URSS. Un nouveau défi reste à relever, les chercheurs chinois espèrent bientôt faire de la Chine le deuxième pays à réussir à poser un rover sur Mars.

Ouyang Ziyuan, le scientifique en chef du projet lunaire du pays a déclaré durant la 22e Conférence internationale des planétariums de Pékin – une conférence qui a attiré des représentants de 35 pays – que le nouveau programme spatial qui se préoccupe cette fois-ci de Mars visait à envoyer des sondes vers Mars. Les chercheurs chinois devraient mettre au point dans les prochaines années un rover mais aussi une sonde orbitale.  Afin de viser large, Ouyang Ziyuan espère qu’un premier robot parviendra à se poser sur Mars en 2020 puis qu’un second pourra effectuer une collecte d’échantillons vers 2030.

L’objectif du rover chinois serait l’exploration de la planète rouge à la recherche de traces d’une vie passée au vu de ce qu’a pu trouver le rover américain Curiosity. La sonde orbitale doit quant à elle détecter les systèmes solaires qui sont hors de portée de la Terre, mais également étudier l’origine des planètes et de la formation du système solaire. La NASA de son côté maintien à l’heure actuelle toujours l’horizon 2020 la capture d’un astéroïde et 2030 pour une mission habitée sur Mars.

Source : South China Morning Post