in ,

Chine : découverte d’un thé dépourvu de théine !

Crédits : Public Domain Pictures

Un chercheur chinois a découvert un thé dont le taux de théine est naturellement nul ! Il s’agit d’une nouvelle variété également dotée de nouveaux composés qui seraient bénéfiques pour la santé. Est-ce là l’annonce d’un nouveau succès commercial ?

Les propriétés du thé

Chaque année dans le monde, pas moins de 5,5 millions de tonnes de thé sont consommées, ce qui en fait la deuxième boisson la plus populaire ! Il s’agit également d’un marché en augmentation, à raison de 4,5 % par an. Or nous le savons tous, le thé est présenté comme étant une boisson bonne pour la santé.

Si le thé vert est connu pour prévenir le cancer et le stockage excessif de graisse, il est aussi populaire pour sa capacité présumée à limiter les risques de maladies cardiovasculaires. En revanche, cette boisson contient de la théine – une molécule similaire à la caféine – un excitant la rendant parfois presque aussi stimulante et excitante que le café. En revanche, tout dépend de la façon dont est consommé le thé.

Par ailleurs, il faut savoir que les industriels proposent depuis longtemps du thé déthéiné. Par contre, celui-ci est obtenu via un procédé chimique nécessitant l’utilisation de solvants chimiques (ou CO2 supercritique). Ainsi, outre la perte de goût et d’une grande partie des polyphénols – molécules organiques anti-oxydantes -, le procédé en question est très coûteux !

Crédits : Pixabay

Un nouveau thé sans théine !

Une nouvelle variété de thé pourrait bel et bien révolutionner le marché. Le chercheur Liang Chen de l’Académie chinoise des sciences agricoles (CAAS) est à l’origine de cette découverte rapportée dans une publication dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry le 10 octobre 2018. Cette nouvelle variété, baptisée Hongyacha, est issue d’une plante naturelle présente dans la province du Fujian (Chine).

Il faut savoir que ce thé est cultivé depuis très longtemps par des paysans locaux, à une altitude située entre 700 et 1000 mètres. Déjà connu mais très peu populaire, ce thé n’avait jamais  été étudié par la Science – jusqu’à aujourd’hui ! Selon Liang Chen, cette variété pourrait rapidement devenir une boisson très populaire du fait de ses bienfaits pour la santé.

En effet, celui-ci contiendrait de la théobromine, de la gallocatéchine ainsi que de la gallocatéchine gallate, des flavonoïdes dont les propriétés sont potentiellement très intéressantes. Or, ceux-ci ne sont pas présents dans les variétés habituelles de thé ! Surtout, le Hongyacha ne contient pas de théine, ce qui permettrait de se passer du processus complexe précédemment cité, au cas où celui-ci deviendrait un produit de consommation à grande échelle.

Sources : Sci NewsFutura SciencesTopSanté

Articles liés :

Le thé est-il vraiment une boisson qui empêche de s’endormir ?

6 raisons de passer au rooibos, le nouveau thé… sans théine !

Selon les biologistes, voici le nombre idéal de cafés par jour pour une bonne santé cardiaque