in

La Chine prépare une méga-constellation de 13 000 satellites

Crédits : ESA-Science Office

Le gouvernement chinois vient d’annoncer la création d’un groupe dédié au développement et à l’exploitation de constellations totalisant près de 13 000 satellites à large bande. Ces derniers s’ajouteront aux constellations américaines développées par SpaceX et Amazon.

La Commission de supervision et d’administration des actifs appartenant à l’État chinois (SASAC) vient de publier un communiqué annonçant la création du China Satellite Network Group Co.Ltd. Cet organisme sera chargé de développer deux constellations totalisant 12 992 satellites depuis la Nouvelle Zone de Xiong’an, une zone économique spéciale créée dans la province du Hebei en 2017.

Le groupe évoluera également indépendamment des principaux entrepreneurs spatiaux chinois, la China Aerospace Science and Technology Corp. (CASC) et la China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC).

Les demandes déposées auprès de l’Union internationale des télécommunications par la Chine en septembre dernier suggèrent que ces deux constellations se décomposeront en sous-constellations évoluant à entre 500 à 1 145 kilomètres d’altitude.

On ignore encore quelles seront les entreprises chargées de construire ces satellites. On ignore également quand ces instruments pourront voir le jour. Des plans précédemment annoncés par la Chine laissaient entendre que ces satellites viseraient à fournir un Internet haut débit dans les zones rurales du pays. Il s’agira également de favoriser les communications entre les pays de la nouvelle route de la soie.

satellites
Crédits : NASA

Quadrillage de l’orbite terrestre basse

Ces nouvelles constellations s’ajouteront évidemment à celles déjà en cours de développement. La plus connue est probablement celle de SpaceX, baptisée Starlink. Elle vise à fournir une couverture Internet haut débit au monde entier. La société compte également sur sa constellation pour financer une partie de ses ambitions spatiales, comme son programme Starship.

À ce jour, SpaceX a déjà libéré 1 737 satellites Starlink en orbite sur les 12 000 que comptera sa constellation. Plusieurs demandes déposées auprès de l’Union internationale des télécommunications laissent également à penser que SpaceX aimerait en exploiter plus de 30 000. Le programme est actuellement toujours dans sa phase de test. Le déploiement complet du service commercial devrait avoir lieu plus tard cette année.

La société d’Elon Musk n’est pas la seule entreprise à viser Internet depuis l’espace. En effet, Amazon est également sur le coup avec son projet Kuiper, qui prévoit de libérer 3236 satellites en orbite basse.

Pour les lancer, Amazon s’est récemment tourné vers United Launch Alliance et sa fusée Atlas V.  Ce premier contrat inclut neuf lancements opérés depuis Cap Canaveral, en Floride. En revanche, on ignore encore le nombre de satellites que chaque fusée Atlas V sera capable de livrer, ni quand s’opèrera le premier lancement.