in

Des chimpanzés se rassemblent pour tuer un membre de leur propre groupe

Crédits : Pixabay / Pixel-mixer

Les scientifiques ont observé un phénomène extrêmement rare dans le règne animal : le meurtre d’un chimpanzé orchestré par d’autres membres de son groupe. Pire, les chimpanzés ont ensuite été surpris en train de manger le défunt.

Chez les chimpanzés, les meurtres sont très rares. Il s’agit là du neuvième cas documenté de ce genre, le premier avait eu lieu en Afrique de l’Ouest. Dans un article publié ce mardi, le site National Geographic relate l’histoire de Foudouko, un chimpanzé de 17 ans, ancien mâle alpha et « tyran » d’une tribu du sud du Sénégal, tué par d’autres membres en 2013. Des chercheurs qui observent ce groupe depuis 2005 ont diffusé les images du corps sans vie de l’animal, en sang, à moitié dévoré et traîné par d’autres chimpanzés de la tribu.

Bien que les chimpanzés soient des animaux parfois très agressifs, la plupart de ces meurtres sont le résultat de combats entre différents groupes de chimpanzés comme le montrent des recherches antérieures. Ce qui rend cet événement si rare est qu’une « coalition » a bien eu lieu. Une préméditation de plusieurs membres qui ont agi ensemble dans le but de tuer un membre de leur propre groupe. Selon les chercheurs, Foudouko avait été destitué de son statut de mâle alpha par un groupe de jeunes chimpanzés en 2007. Puis, après six années d’exil hors de la tribu de trente membres et quelques contacts éphémères avec ses anciens compagnons et subalternes, il a tenté de rejoindre de nouveau ses pairs qui auraient donc décidé de l’éliminer.

Les chimpanzés sont des animaux extrêmement sociaux et vivre seul peut infliger beaucoup de stress à l’animal. C’est sans doute la raison pour laquelle Foudouko a décidé de revenir. Mais les plus jeunes en ont décidé autrement. Dans un article diffusé dans le journal international de la primatologie, Jill Pruetz, l’une des chercheuses, explique que la scène du meurtre à laquelle elle a assisté « était incroyablement difficile à regarder ». « J’ai été très perturbée pendant trois jours », relate-t-elle. Plusieurs chercheurs qui ont trouvé son corps les ont ensuite vus dévorer le cou et les parties génitales de l’animal lorsqu’il était déjà mort. Attention, la vidéo peut choquer :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=13&v=UgPihwPe0eg

Source