in ,

Chili : un trou immense qui s’agrandit inquiète les habitants

Crédits : Red Geocientífica de Chile / Twitter

Il y a peu, dans le désert de l’Atacama au Chili, un trou béant de 200 mètres de profondeur a fait son apparition. Or, celui-ci se trouve non loin des premières habitations d’une petite ville. Pire, le trou a tendance à s’agrandir comme en témoignent des images satellites.

Une doline dans le désert du Chili

Tierra Amarilla est une ville d’environ 20 000 habitants située dans le célèbre désert de l’Atacama (Chili). Dans un communiqué du 2 août 2022, le Service national de géologie et des mines du Chili a décrit la formation d’un énorme trou de 32 mètres de diamètre pour 200 mètres de profondeur près de cette ville. Les premières habitations se trouvent à quelques centaines de mètres du trou (à environ 600 m). De ce fait, les autorités ont installé un périmètre de sécurité de 100 m.

Le trou en question est une doline, un phénomène finalement assez commun qui s’est déjà produit dans diverses régions du globe. Il survient lorsque des cavités souterraines contenant de l’eau s’effondrent sous le poids du sol. Néanmoins, dans le cas de la doline de Tierra Amarilla, les raisons ne sont pas encore très claires. Il faut savoir que le site est exploité par la société minière canadienne Lundin Mining, cette dernière exploitant un gisement de cuivre. Or, certaines personnes pensent que celle-ci est responsable de l’apparition du trou. Autrement dit, il s’agit soit d’un événement naturel, soit du résultat d’une activité humaine mal planifiée.

« Lors de la détection, la zone a été immédiatement isolée et les autorités réglementaires compétentes informées. Il n’y a eu aucun impact sur le personnel, l’équipement ou l’infrastructure. Le gouffre superficiel est resté stable depuis sa détection », a déclaré Lundin Mining dans un communiqué, sans endosser la responsabilité du phénomène.

Un trou qui gagne en diamètre

Des images satellites ont permis de comprendre que le trou en question continue de grandir, ce qui inquiète grandement les habitants. En quelques jours, le cratère a en effet gagné environ cinq mètres de diamètre. L’ONG d’information Red Geocientífica de Chile a déclaré que le diamètre du trou allait encore grandir, au moins autant que celui du fond, à savoir 48 mètres. Néanmoins, le diamètre en surface pourrait s’agrandir davantage si le terrain subit à nouveau des déstabilisations, ce qui n’est pas à exclure.

La clôture de la zone du trou n’est pas la seule mesure prise par les autorités. En effet, la société Lundin Mining est concernée par l’ouverture d’une procédure disciplinaire. Enfin, il est difficile de prédire l’avenir de ce cratère, mais dans un premier temps, le but est d’empêcher les personnes de s’en approcher.