in

Des chercheurs parviennent à inverser la ménopause et prolonger la fertilité

Crédits : Capture vidéo

Une équipe de chercheurs grecs a réussi, grâce à une injection de plasma, à rendre à une trentaine de femmes ménopausées ou péri-ménopausées un cycle menstruel ainsi qu’une ovulation. L’une d’elles, ménopausée depuis cinq ans, a même pu être fécondée.

Ce sont des chercheurs grecs de la clinique Genesis à Athènes qui ont réussi cette prouesse, à savoir régénérer des ovaires « âgés » et féconder les ovules d’une femme souffrant de ménopause précoce. En effet, grâce à du plasma riche en plaquettes injecté dans les ovaires, ce sont 30 femmes ménopausées ou péri-ménopausées qui ont pu retrouver un cycle menstruel ainsi qu’une ovulation. L’une de ces trente femmes, une patiente âgée de 40 ans, mais qui a connu la ménopause il y a cinq ans déjà, a même vu deux de ses ovules, prélevés, être fécondés par le sperme de son mari, ce qui lui permet d’envisager une implantation suivie d’une grossesse.

« Alors que ce traitement au plasma est habituellement utilisé pour accélérer la régénération des tissus et la régénération des vaisseaux sanguins, il inverserait les effets de la ménopause en stimulant les cellules-souches des ovaires ‘âgés’ » expliquent ces chercheurs. « Ce plasma enrichi offre l’espoir aux femmes ménopausées d’être enceintes en utilisant leur propre matériel génétique » ajoute le gynécologue Konstantinos Sfakianoudis, membre de l’équipe.

Pour les scientifiques, il s’agit là d’une opportunité à la fois d’empêcher le côté irréversible de la ménopause, et donc de déclencher une grossesse, mais également d’améliorer le quotidien de celles souffrant des désagréables conséquences du phénomène sur l’organisme telles que les bouffées de chaleur, ou encore stimuler la baisse de fertilité chez les femmes âgées.

Seulement des questions bioéthiques sont soulevées par certains scientifiques, qui questionnent sur la moralité du fait de repousser un phénomène naturel chez les femmes. De plus, cela pourrait poser d’éventuels problèmes de santé chez les femmes les plus âgées, des pathologies comme le diabète gestationnel, les prééclampsies ou les fausses couches pouvant apparaître.

Source