in

Des chercheurs parviennent à cultiver des cordes vocales fonctionnelles

Crédits : Wikipedia

Des tissus de cordes vocales créés en laboratoire par des chercheurs de l’université du Wisconsin pourraient conduire à des greffes pour des millions de patients.

La voix est une chose assez fascinante à laquelle nous ne prêtons guère attention avant que ça ne tourne mal. Conscients du problème, une équipe de chercheurs de l’Université Wisconsin-Madison sont parvenus à cultiver en laboratoire des tissus de corde vocale fonctionnels. Une avancée majeure qui pourrait conduire à des greffes pour les millions de patients souffrant de problèmes de voix.

C’est une première. En effet, l’équipe de chercheurs assure avoir greffé avec succès chez des rongeurs, mais aussi vérifié la fonctionnalité de ces tissus de cordes vocales. Ces tissus, produits en laboratoire en deux semaines, ont été développés à partir de fibroblastes et de cellules épithéliales humaines, nécessaires à la bonne élasticité des tissus.

Isolées et purifiées, les cellules ont ensuite été appliquées sur un échafaudage en trois dimensions à base de collagène, du même type que les échafaudages utilisés pour développer de la peau artificielle en laboratoire. « Les tissus ainsi développés ont l’aspect de cordes vocales naturelles, humides et élastiques », décrit Nathan Welham, qui a mené l’étude.

C’est donc une première étape très prometteuse. Des dizaines de millions de personnes dans le monde souffrent d’un dysfonctionnement des cordes vocales, et il n’existe pour l’heure aucun traitement efficace.

©NATHAN WELHAM, UNIVERSITY OF WISCONSIN, MADISON
Crédits : NATHAN WELHAM, UNIVERSITY OF WISCONSIN, MADISON

Source : S & A