in

Des chercheurs ont relancé le cerveau d’un patient tout juste sorti du coma avec des ultrasons

Crédits : Martin Monti / UCLA / Sciencedaily

Une nouvelle technique semble porter ses fruits après que des scientifiques américains ont réussi à relancer de manière remarquable le cerveau d’un patient tout juste sorti du coma, en utilisant la technique non-invasive des ultrasons. Un traitement à faible coût basé sur cette technique pourrait ainsi voir le jour.

Ce sont des chercheurs de la prestigieuse Université de Californie à Los Angeles (UCLA), aux Etats Unis, qui ont mis au point une nouvelle technique reposant sur une stimulation à base d’ultrasons pour exciter les neurones du thalamus, une structure cérébrale en forme d’œuf essentielle dans le traitement de l’information. Cette approche a été utilisée pour la première fois pour traiter des lésions cérébrales graves sur un patient âgé de 25 ans, lequel est sorti du coma et a montré d’importants progrès. Avant ce traitement, le jeune homme ne montrait qu’à peine qu’il était conscient et après trois jours de traitement seulement, il était tout fait éveillé, capable de suivre et participer à une conversation, et de communiquer par des gestes.

« Les changements étaient remarquables« , a expliqué Martin Monti, professeur associé de psychologie et neurochirurgie à UCLA, « c’est comme si nous avions fait redémarrer les neurones. Jusqu’à présent, la seule façon d’y parvenir était une intervention chirurgicale risquée connue comme la stimulation cérébrale profonde, dans laquelle les électrodes sont implantées directement dans le thalamus, alors que notre approche est non invasive » a-t-il ajouté.

Cette technique est appelée low-intensity focused ultrasound pulsation (LIFUP) et prend la forme d’un petit dispositif qui crée une petite sphère d’énergie acoustique qui peut être destinée à différentes régions du cerveau pour « exciter » le tissu cérébral. Sur le patient de 25 ans, le dispositif a été placé sur le côté de la tête de l’homme dans le coma. Les scientifiques l’ont activé 10 fois pendant 30 secondes chacune, et cela sur une période de 10 minutes.

Désormais, il va falloir approfondir les recherches et les tests sur un plus grand nombre de patients afin de savoir si elle peut aider d’autres personnes qui sortent du coma. « Il est possible que nous ayons été très chanceux et que la stimulation ait coïncidé avec sa convalescence spontanée« , a déclaré Martin Monti. Pour le professeur, en cas de résultats positifs, cela ouvrirait la porte à l’élaboration d’un traitement à faible coût, comme un petit appareil portable pour « réveiller » les patients, peut-être même ceux qui sont dans un état végétatif ou dans un état de conscience minimal.

Source