in

Des chercheurs ont filmé le mécanisme utilisé par les cellules cancéreuses pour former des tumeurs

Crédits : Capture vidéo

En filmant en temps réel le déplacement de cellules cancéreuses, des chercheurs de l’université de l’Iowa (États-Unis) ont réalisé une découverte surprenante permettant de mieux comprendre le mécanisme de formation des tumeurs. Leur étude a en effet mis en évidence que certaines cellules cancéreuses se spécialisent afin de recruter de nouvelles cellules qui viendront enrichir le tissu tumoral. Explications.

Une tumeur cancéreuse se forme toujours suite à l’altération initiale de l’ADN d’une cellule. Cette dernière devient alors totalement hors de contrôle et rentre dans un processus de division anarchique qui engendre la formation d’autres cellules « pathologiques » ne répondant plus au besoin des tissus de l’organisme. Durant leur prolifération, ces cellules cancéreuses vont s’agglomérer avec des cellules saines jusqu’à finalement donner naissance à une tumeur qui sera alimentée par une vascularisation progressive.

Si ce processus de formation est un fait connu de longue date par la communauté scientifique, une question restait néanmoins jusqu’ici en suspens : par quel mécanisme précis les cellules cancéreuses et saines s’associent-elles pour former une tumeur ?

C’est pour tenter d’apporter un début de réponse à cette interrogation qu’une équipe de chercheurs de l’Université de l’Iowa (États-Unis) a décidé de filmer en 3D et en temps réel les mouvements de cellules cancéreuses mammaires. Dans leur étude, publiée dans la revue American Journal of Cancer Research, les scientifiques expliquent avoir assisté à un processus de recrutement insoupçonné. En effet, ils ont pu mettre en évidence que certaines cellules cancéreuses ont le pouvoir de mettre en place des ponts vers des cellules voisines (saines ou non) afin de les inclure au sein du tissu tumoral, et contribuer ainsi à le faire croître. « Ce sont ces cellules qui sortent et recrutent de façon active. C’est une tâche compliquée et ce n’est pas passif. Personne ne soupçonnait qu’il y avait des cellules spécialisées dans ce processus, et c’est ce petit nombre qui tire tout le reste », a ainsi expliqué David Soll dans un communiqué de l’université.

« Les ponts entre les cellules sont constitués de cellules tumorigènes (susceptibles de dégénérer en tumeur). Ces cellules savent ce qu’elles font. Elles créent des tumeurs », a-t-il poursuivi. Or, face à ce constat, une nouvelle question se pose désormais aux scientifiques : pourquoi et comment ces cellules se mettent-elles à recruter ?

Si rien ne permet pour l’heure de répondre de façon formelle à cette dernière interrogation, il est en revanche certain que la découverte amenée par cette étude constitue une avancée majeure dans la compréhension de la formation des tumeurs. Les chercheurs estiment ainsi que leurs travaux pourraient amener à une meilleure détection des cellules tumorigènes et ouvrir la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques.

Vidéo réalisée par l’Université de l’Iowa illustrant le phénomène mis au jour :

Sources: University of Iowa –  S&A