in

Après 25 ans, notre vie sociale décline selon des chercheurs

©The Royal Society

Une étude a été menée par des chercheurs des universités d’Aalto (Finlande) et d’Oxford (Royaume-Uni) sur l’évolution du cercle social au cours de la vie. Les scientifiques ont analysé les relations sociales en fonction de l’âge et du sexe. L’étude montre qu’à partir de 25 ans notre cercle d’amis diminue très progressivement, comme l’explique le Washington Post.

En 2007 une équipe de scientifiques européens a recueilli pendant un an les données de millions de téléphones portables. Suite à ce travail, ils se sont attelés à l’analyse des métadonnées. Parmi les éléments qu’ils ont analysés, il y avait par exemple un travail d’identification des personnes appelées (parents, amis…), de la fréquence des appels ou la durée. Leurs conclusions sur nos relations sociales sont sans appel (sans mauvais jeu de mots !).

Notre vie sociale est épanouie jusqu’à 25 ans. Nous aurions un contact privilégié avec un peu moins d’une vingtaine de personnes en moyenne au moment de ce pic de popularité. Malheureusement, la situation commence ensuite à régresser. Le cercle d’amis diminue régulièrement jusqu’à l’âge de 45 ans et se stabilise pendant environ 10 ans avant de recommencer à décliner. Ainsi, vous avez sûrement entendu cette phrase de la part de seniors : « Tu vas voir, en grandissant, on a de moins en moins d’amis. » Et c’est maintenant prouvé scientifiquement !

The Royal Society
©The Royal Society

Le site de vulgarisation scientifique The Conversation souligne que «les grands événements de la vie qui viennent avec l’âge, à l’image du mariage et des enfants, poussent les gens à passer davantage de leur temps à se socialiser avec un petit nombre de membres de la famille et d’amis. Plus tard, la retraite, les problèmes de santé et la mort des partenaires et des amis peuvent laisser les personnes socialement isolées ».

Dans la société moderne il y a aussi un cliché selon lequel un homme a plus d’amis qu’une femme et cela peut-être vrai jusqu’à l’âge de 39 ans où les chiffres s’équilibrent. On note par ailleurs que chez les jeunes hommes âgés de 19 à 31 ans, la majorité des appels se font entre eux. Puis, tout s’équilibre et on communique tous ensemble, à la même fréquence. De plus, les jeunes de 25 ans n’appellent que rarement leurs parents. Les personnes âgées de 50 ans, donc généralement des parents, appellent quant à elles deux fois plus souvent des jeunes de 25 ans que l’inverse.

Face à ces conclusions, n’oubliez pas de profiter de la vie et du temps passé avec vos amis. Il est bien aussi d’appeler ses parents qui sont aussi vos meilleurs amis dès l’enfance.

Source: Neonmag