in

Des chercheurs dévoilent l’exosquelette qui vous rendra 10 fois plus fort

Des chercheurs européens ont dévoilé le projet Robo-Mate, un exosquelette portable destiné à l’industrie qui pourrait venir aider les ouvriers dans leurs manœuvres, notamment lorsqu’ils doivent soulever de lourdes charges, pour diminuer les troubles musculo-squelettiques (TMS).

À cause des cadences souvent trop élevées, des mauvaises postures du corps, du port de charges lourdes ou encore de la répétition des mouvements, ce à quoi il faut ajouter les problèmes personnels, le stress et le temps de récupération bien trop court, l’Union Européenne compte aujourd’hui 44 millions d’ouvriers qui souffrent de troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Alors pour contrer ce niveau trop élevé, l’UE a développé le projet Robo-Mate, un exosquelette adapté à la manutention pour l’industrie, destiné à assister les ouvriers dans leurs taches les plus traumatisantes pour le corps.

Si les exosquelettes avaient aujourd’hui trouvé leurs fonctions dans le domaine militaire et médical, ici, c’est l’industrie qui est visée avec ce projet. Pas moins de douze organismes de recherche venant de sept pays ont participé au développement de Robo-Mate. « Notre prototype d’exosquelette est constitué de modules pour les bras, le tronc et les jambes », explique le professeur Wernher van de Venn, coordinateur du projet. L’objectif ici n’est pas de remplacer les ouvriers, mais bien de leur venir en aide et les maintenir en bonne santé. « Nous ne cherchons pas à faire des super-héros. Nous voulons développer un assistant qui prend en charge les ouvriers dans leur travail quotidien et les maintient en bonne santé », a déclaré l’un des concepteurs, spécialiste de l’ergonomie, Dr. Leonard O`Sullivan.

Caractéristiques

Le projet Robo-Mate a été pensé pour être léger, flexible, facile à porter, laissant sa mobilité au haut du corps tout en offrant une stabilité au bas du corps. Il protège la colonne vertébrale pour la maintenir droite lors des manutentions et a pour but de prévenir l’apparition d’hernies discales. Ses moteurs permettent de soulever des charges lourdes sans faire d’efforts : « Un siège de voiture de 15 kg pèse seulement 1,5 kg quand on le soulève avec Robo-mate » explique Carmen Constantinescu qui dirige le projet. Enfin, un module jambe permet de travailler accroupi, en offrant une position « siège » qui permet de maintenir le corps et de soutenir les cuisses.

Le premier prototype du Robo-Mate a été présenté le 12 juin dernier à Stuttgart, en Allemagne. Mais si ses capacités sont très attractives, ce n’est pas le cas de son apparence. « S’il est fonctionnel, son apparence est encore assez rebutante avec tous ces fils et boîtiers qui dépassent » remarque Wernher van der Venn.

Sources : Robot-MatePhys