in

Des chercheurs développent un écran capable de s’adapter à la vue

Crédits : 2247188 / Pixabay

Bonne nouvelle pour les personnes atteintes de troubles de la vue ! Des chercheurs du MIT et de l’université de Californie travaillent actuellement de concert à l’élaboration d’un écran qui serait capable de corriger automatiquement son affichage pour s’adapter à la vue de l’utilisateur, le dispensant ainsi de porter des lunettes pour regarder son programme favori.

Après l’invention de la HD et de la 4K, la prochaine grande innovation en matière d’écrans pourrait bien se trouver dans la correction ophtalmique. C’est en tout cas ce que laisse penser un rapport publié dans le MIT Technology Review qui explique comment les chercheurs de l’institut de technologie du Massachusetts et de l’université de Californie ont réussi à mettre au point un prototype d’écran capable de corriger les problèmes de vision de l’utilisateur.

Ajuster l’image à l’aide d’un filtre lumineux et d’un algorithme

Pour réaliser une telle prouesse, les scientifiques ont dû inventer un algorithme basé sur l’ordonnance des lunettes de vue. Celui-ci permet, en fonction de la pathologie oculaire, d’adapter la luminosité de chaque pixel de l’écran par l’intermédiaire d’un filtre lumineux, créant ainsi une image plus nette lorsqu’elle atteint la rétine.

Les chercheurs ont développé cette technologie au cours d’une étude durant laquelle ils ont présenté aux participants des images de montgolfières aux couleurs très vives avant de les déformer à l’aide de différents algorithmes. En élaborant le filtre précédemment mentionné, les scientifiques ont réussi à faire en sorte que ces déformations puissent ne pas être perçues par les personnes atteintes de troubles mineurs de la vue. Selon les auteurs de l’étude, cet effet est tout simplement explicable par le fait que cette technologie permet d’anticiper la manière dont nos yeux sont faussés en régulant chaque rayon lumineux qui émane de l’affichage.

Encore de nombreuses étapes à franchir

Même si ce dispositif paraît prometteur pour pallier aux troubles mineurs de la vision, son bénéfice reste cependant limité chez les individus présentant des troubles plus importants. Les chercheurs espèrent cependant développer davantage cette technologie afin qu’elle puisse profiter à des personnes atteintes de pathologies plus lourdes.

Enfin, il reste à trouver une solution pour que plusieurs utilisateurs puissent regarder le même écran simultanément, et ce, avec la même qualité d’image. Bien que rien ne laisse présager que cela soit possible un jour, l’un des co-auteurs de l’étude, mentionné par le site Sciences et Avenir, explique que ce problème pourrait être en partie pallié par la haute définition.

Sources: SciencesetAvenir

– Illustration : Aaron Escobar