in

Cheetah 2: le premier robot quadrupède capable de franchir seul des obstacles

Crédits : Capture vidéo

Jeudi dernier, le MIT a dévoilé une vidéo afin de présenter une nouvelle version de son robot quadrupède « Cheetah ». Alors que la version précédente était en mesure d’atteindre des pointes de vitesse impressionnantes, cette nouvelle mouture est quant à elle capable de détecter et de franchir par elle-même des obstacles lors de sa course.

En 2012, la société Boston Dynamics, en association avec l’agence de recherche américaine DARPA et le MIT, présentait au monde « Cheetah » (guépard en français). Derrière ce nom se cache un prototype de machine qui était connu à l’époque pour être le « robot à quatre pattes le plus rapide sur Terre ». En effet, l’engin quadrupède était en mesure de courir à une vitesse moyenne de 29 km/h sur un tapis roulant et pouvait atteindre des pointes à 45,5 km/h.

Non contents que leur machine ait pu battre le record de vitesse atteint par Usan Bolt, les ingénieurs américains ont aujourd’hui conçu une version améliorée de leur prototype. Baptisée « Cheetah 2 », cette nouvelle mouture est désormais capable de détecter et de sauter par dessus des obstacles de 40 centimètres de hauteur, et ce, de façon parfaitement autonome.

Pour parvenir à rendre leur robot capable d’une telle prouesse, les chercheurs l’ont doté d’un capteur infrarouge afin de le rendre capable de détecter les obstacles présents en face de lui. La machine, lestée par de nombreux câbles, a ensuite été entraînée à franchir des mini-haies de plus en plus hautes en courant sur un tapis roulant. Une tâche relativement difficile à réaliser puisqu’elle nécessite que le robot soit en mesure d’évaluer la distance et la taille de l’obstacle, d’adapter son allure pour se positionner au mieux afin de réaliser son saut, et enfin, de détecter le moment opportun pour activer la poussée sur chacune des paires de ses jambes. Fort heureusement, tout ceci a été rendu possible grâce à l’ingéniosité des chercheurs qui ont mis au point trois algorithmes permettant au robot d’acquérir chacune de ces compétences.

Dans la seconde partie de la vidéo (voir ci-dessous), publiée jeudi dernier par le MIT, on peut voir le robot à l’action après avoir terminé ses sessions d’entraînement. Libéré de ses attaches, « Cheetah 2 » a ainsi été lâché dans un gymnase où il a pu courir à vive allure en sautant des haies de hauteur croissante. Une performance qui a été réalisée avec une aisance assez déconcertante par la machine, comme vous pourrez le constater.

La DARPA (Agence pour les projets de recherche avancée de défense), qui a financé la globalité du projet, ambitionne que « Cheetah 2 » puisse être, à terme, utilisé dans des opérations de recherche et de sauvetage au sein de zones sinistrées.

Sources : HuffingtonpostLibération