in

Charlotte, la gigantesque araignée qui fait frissonner les internautes

Charlotte, le sparassidae gargantuesque, fait son retour sur la toile. Des photographies de l’énorme animal timide et inoffensif ont déclenché une nouvelle fois la peur des internautes.

Des photos publiées sur la page Facebook du refuge animalier «Barnyard Betty’s Rescue» situé près de Brisbane en Australie ont ressurgi sur la Toile peu avant Halloween. Dessus, on y voit Charlotte, un gigantesque spécimen de Sparassidae (huntsman spider, en anglais).

Contrairement à la Funnel Web spider (Atrax robustus ), cette mygale noire endémique de l’Australie, ou encore à la Red Back reconnaissable parmi des milliers d’autres arachnides grâce à sa tache rouge sur l’abdomen, la Huntsman spider est totalement inoffensive malgré sa grande taille. En cas de provocation néanmoins, ces araignées peuvent mordre ce qui engendre des douleurs locales et de petites enflures.

Ces araignées Huntsmen tirent leur nom du fait qu’elles ne tissent pas de toiles. Celles-ci préfèrent en effet chasser leurs proies, soit habituellement des insectes tels que les grillons ou les cafards. Généralement, ces animaux n’atteignent que très rarement les 20 centimètres, mais il existe aussi des exceptions chez les araignées. En témoignent ces photos de Charlotte récemment (re)publiées et garanties sans retouches.

12088072_721652814636499_5516293549278388279_n_inside_full_content_pm_v8
[/media-credit] Credit: Facebook- Barnyard Betty’s Rescue
un-an-apres-charlotte-l-araignee-terrorise-encore-les-internautes
[/media-credit] Credit: Facebook- Barnyard Betty’s Rescue

Sur Facebook, on la décrit comme « tranquille » et « nullement agressive« . Comme la plupart des araignées, « elle souhaiterait simplement se nourrir d’insectes et vivre en paix« . Comme l’assure l’auteure de ces photos : « elle n’avait pas besoin d’être tuée ! Ces pauvres araignées sont si mal comprises !« . La jeune femme conclue avec poésie en précisant que « Charlotte voudrait que vous la regardiez au-delà de votre phobie et que vous la voyiez pour la créature étonnante qu’elle est« .

Bien que Charlotte soit effectivement très grande, elle ferait néanmoins pâle figure comparée à la Heteropoda maxima, un sparassidae de 30 centimètres de long découvert en 2001 par une équipe de chercheurs allemands dans une grotte au Laos. Selon certains experts, certains spécimens pourraient atteindre les 90 centimètres de long.

Source