in

Et si les champignons hallucinogènes nous rendaient plus sensibles à la musique ?

Crédits : DavidZydd / Pixabay

Selon une récente étude européenne, la réponse émotionnelle à la musique augmente de manière conséquente grâce à une substance psychotrope : la psilocybine. Ainsi, la musique pourrait faire partie d’une thérapie contre la dépression en l’associant à un traitement à base de psilocybine.

Écouter de la musique « sous psilocybine »

Il y a un an, le Canada autorisait l’utilisation de la psilocybine, autrement dit la substance psychotrope des champignons hallucinogènes. L’objectif ? Tester cette substance chez des patients en soins palliatifs. Il faut savoir que la psilocybine est également au cœur de recherches pour traiter la dépression, et ce depuis quelques années. Or, une étude publiée par l’European College of Neuropsychopharmacology le 4 octobre 2021 avait pour objectif de vérifier l’hypothèse suivante : la psilocybine rend-elle plus sensible à la musique ?

D’anciennes études affirmaient déjà que les drogues psychédéliques – comme le LSD – rendaient les consommateurs plus sensibles à la musique. Dans la récente étude, la chercheuse Dea Siggaard Stenbæk de l’Université de Copenhague (Danemark) a tenté de comprendre si les champignons hallucinogènes avaient également ce pouvoir.

Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont sélectionné une vingtaine de volontaires en bonne santé. Chacune de ces personnes a suivi un programme musical de courte durée comprenant les Variations Enigma d’Elgar et le Laudate Dominum de Mozart. La musique était jouée après et avant que les volontaires aient consommé une certaine dose de psilocybine.

champignons hallucinogènes
Crédits : Alan Rockefeller/Wikipedia

Un nouveau type de thérapie contre la dépression

Après l’expérience, les volontaires eux-mêmes avaient pour mission d’évaluer leurs réponses émotionnelles sur l’Échelle émotionnelle musicale de Genève. Il s’agit d’un outil permettant de mesurer finement les émotions découlant de l’écoute de la musique. La tranquillité, l’émerveillement ou encore la transcendance font partie des critères l’échelle en question. Selon les résultats, la réponse émotionnelle à la musique a augmenté de 60 % en moyenne.

«Cela montre que la combinaison de psilocybine et de musique a un fort effet émotionnel, et nous pensons que cela sera important pour l’application thérapeutique des psychédéliques s’ils sont approuvés pour un usage clinique», a expliqué Dea Siggaard Stenbæk, dans une interview accordée au magazine Science Focus le 5 octobre 2021.

La scientifique n’a pas manqué de rappeler qu’un traitement contre la dépression à base de psilocybine était en cours de développement. Celle-ci a également suggéré qu’au regard des résultats de son étude, la musique pourrait bien faire partie intégrante d’un nouveau type de thérapie, l’associant au traitement en question. Enfin, les prochaines recherches concernant la psilocybine auront pour but d’identifier ses effets combinés à ceux de la musique sur le cerveau au moyen d’un scanner IRM.