in

Cette voiture de sport zéro émission dépasse les 350 km/h !

Crédits : Hyperion

Une start-up étasunienne est à l’origine de la création d’une voiture sportive zéro émission. Toutefois, celle-ci a une caractéristique particulière. En effet, l’automobile n’est pas électrique, mais fonctionne avec une pile à combustible alimentée à l’hydrogène.

L’hydrogène à la place de l’électrique

Depuis une dizaine d’années, la start-up Hyperion basée en Californie (États-Unis) travaille sur un concept d’automobile du futur se passant de moteur électrique. Comme l’explique Engadget dans un article du 13 août 2020, le premier modèle de la marque aurait dû être présenté durant le salon de l’automobile de New York. Toutefois, celui-ci a fait l’objet d’une annulation en raison de la pandémie de Covid-19.

Hyperion a toutefois donné davantage de précisions concernant ce premier modèle baptisé XP-1, notamment par le biais d’une vidéo à visionner en fin d’article. Selon les créateurs, le véhicule en question est zéro émission et fonctionne à l’aide d’une pile à combustible alimentée à l’hydrogène. Pour Hyperion, il s’agit simplement du début de ce qui peut être réalisé avec l’hydrogène en tant que moyen de stockage d’énergie.

Hyperion hypercar hydrogène 2
Crédits : Hyperion

Rendez-vous en 2022 pour la commercialisation de cette voiture zéro émission

Il faut dire qu’avec la promesse d’atteindre une vitesse de pointe de 355 km/h et une masse de seulement 1 031 kg (à vide), la Hyperion XP-1 a logiquement attiré l’attention. Rappelons que la voiture électrique de série la plus rapide du monde n’est autre que la Corvette Genovation GXE, avec une vitesse de pointe de 338,28 km/h. Autre caractéristique, les pleins de carburant hydrogène prennent environ cinq minutes là ou la recharge d’une automobile électrique peut durer plusieurs heures.

Les ingénieurs évoquent le fait que l’hydrogène est un carburant à haut potentiel. Il s’agit surtout d’une source d’énergie illimitée qui pourrait révolutionner le secteur de l’énergie de manière générale. En revanche, notons tout de même la présence de batteries en lithium-ion sur la XP-1. Celles-ci se trouvent à l’arrière des portes, prenant la forme de volets actifs recouverts de panneaux solaires. Cela a pour objectif de soutenir l’alimentation du véhicule.

Enfin, il faut savoir qu’il ne s’agit pas de la première fois qu’une hypercar à hydrogène voit le jour. Toutefois, les créations antérieures sont restées au stade de concept. Il faut dire que la commercialisation est une étape très lourde, qu’il s’agisse des véhicules eux-mêmes ou des stations à hydrogène. Néanmoins, Hyperion montre ses ambitions et évoque une commercialisation prévue pour le début de l’année 2022. Dans un premier temps, la start-up mettra en vente 300 véhicules.

Voici la vidéo de présentation du concept Hyperion XP-1 :