in

Cette super-Terre pourrait avoir une atmosphère

Crédits : Jet Propulsion Laboratory

Cette super-Terre est la planète la plus proche de son étoile connue à ce jour, orbitant 60 fois plus proche de son étoile que la Terre du Soleil. Une proximité qui devrait, normalement, avoir dépouillé l’exoplanète de son atmosphère. Or, il semblerait qu’une atmosphère soit encore bien présente, similaire à la nôtre, mais en beaucoup plus chaude.

55 Cancri est une exoplanète en orbite autour de l’étoile 55 Cancri A, une naine jaune située à une distance d’environ 40 années-lumière du Soleil, dans la constellation du Cancer. Deux fois plus grosse que la Terre, cette planète avait déjà fait la Une en 2016. 55 Cancri A est si proche de son étoile qu’elle présente continuellement la même face à son étoile (comme la Lune avec la Terre), de sorte que la planète a des côtés permanents de jour et de nuit. S’appuyant sur les données du télescope spatial Spitzer de la NASA, les scientifiques avaient alors spéculé que de la lave coulait librement dans des lacs du côté face à l’étoile, et que celle-ci se durcirait du côté obscur. Une analyse plus approfondie de ces mêmes données suggère aujourd’hui que cette planète a probablement une atmosphère, dont les ingrédients pourraient être similaires à ceux présents dans l’atmosphère terrestre.

Car « s’il y a de la lave sur cette planète, elle devra couvrir toute la surface », note Renyu Hu, astronome au Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie, et coauteur de l’étude publiée dans The Astronomical Journal. Cette lave serait en fait cachée de notre vue par une atmosphère qui, si elle se rapproche de la nôtre en terme de composition, serait néanmoins plus épaisse. En modélisant la façon dont l’énergie circulerait à travers la planète et rayonnerait dans l’espace, les chercheurs ont en effet découvert que le côté nocturne de la planète n’était pas aussi froid qu’on le pensait auparavant. Les températures seraient effectivement encore très chaudes, selon les normes terrestres, avec une moyenne de 1 300 à 1 400 °C, tandis que les températures de surface côté « jour » avoisineraient les 2 300 °C. Pour les chercheurs, la différence entre les côtés chaud et froid devrait être plus extrême s’il n’y avait pas d’atmosphère.

« Les scientifiques ont longtemps débattu sur la question de savoir si cette planète a une atmosphère comme la Terre et Vénus, ou simplement un noyau rocheux et aucune atmosphère, comme Mercure. Les arguments en faveur d’une atmosphère sont maintenant plus forts que jamais », note le chercheur, qui suggère que l’atmosphère de cette planète pourrait contenir de l’azote, de l’eau et même des molécules d’oxygène, mais avec des températures beaucoup plus élevées. La densité de la planète est également similaire à celle de la Terre, ce qui suggère qu’elle est aussi rocheuse. La chaleur intense de l’étoile hôte serait cependant trop importante pour supporter la vie, et ne pourrait pas maintenir de l’eau à l’état liquide.

Source