in

Cette start-up veut lancer une flotte de voitures intelligentes à Londres

Crédits : capture YouTube / Wayve

La société Wayve, basée à Londres, a réalisé récemment une importante levée de fonds. L’objectif ? Réaliser son projet, à savoir lancer une flotte de voitures électriques autonomes dans le centre de la capitale britannique. Au menu : intelligence artificielle (IA) et machine learning (apprentissage automatique) pour une approche originale.

Une importante levée de fonds

Comme l’explique VentureBeat dans un article du 17 novembre 2019, la start-up Wayve vient de lever 20 millions de dollars ! Cette belle somme est vouée a développer des voitures électriques autonomes à déployer dans le centre de Londres. Toutefois, l’approche est un peu différente des standards habituels. En effet, Wayve met davantage l’accent sur l’IA et le machine learning plutôt que sur une somme de capteurs et de commandes programmés.

« La puissance de calcul et les données ne cessant de croître, les approches basées sur l’apprentissage deviendront plus inévitables, en particulier pour la robotique mobile. Le cerveau humain a évolué depuis des millions d’années, les ordinateurs n’ont eu que quelques décennies, mais ils se rattrapent rapidement » a déclaré Amar Shah, CEO de Wayve.

Wayve IA voiture autonome 2
Crédits : capture YouTube / Wayve

Basé sur la façon humaine d’apprendre

La démarche de cette start-up devrait permettre aux véhicules autonomes de circuler de manière plus efficace sur des routes inconnues et parfois difficiles. En 2018, Wayve avait déjà publié une vidéo de démonstration de l’un de ses véhicules (voir en fin d’article). Ce dernier semblait s’être parfaitement débrouillé sur des routes de campagne qu’il n’avait jamais empruntées auparavant. Outre l’IA, le véhicule embarquait seulement des caméras ainsi qu’une carte en 2D ! D’autres tests ont été menés en avril 2019 et, là encore, les chemins inconnus du système ne lui ont pas posé d’énormes problèmes.

Pour Suranga Chandratillake, l’un des principaux investisseurs, la technologie de Wayve est la plus fidèle à l’approche humaine de l’apprentissage. L’intéressé a rappelé qu’un humain a besoin d’environ 50 heures pour apprendre à conduire. Ensuite, celui-ci est capable de conduire partout dans le monde et de s’adapter à des codes et situations parfois très différents. Autrement dit, la technologie en question pourrait s’adapter très vite en cas de déploiement mondial et aurait donc un avantage sur les autres.

Pour l’instant, aucune date n’a été communiquée mais Wayve prévoit des tests à Londres dans un avenir très proche. À terme, toute une flotte de ces véhicules devrait arpenter la capitale du Royaume-Uni, une première étape très attendue.

Articles liés :

Pourquoi la voiture autonome ne réglera pas seule le problème des embouteillages

Jaguar veut une voiture autonome avec de “gros yeux expressifs” pour rassurer les piétons !

Cette voiture autonome est capable d’arpenter des chemins non cartographiés !