in

Cette start-up va bientôt produire des voitures volantes en masse !

Crédits : Archer

Ce n’est pas un scoop, les projets de voitures volantes sont actuellement très nombreux. Néanmoins, une start-up a récemment annoncé vouloir commercialiser en masse ses aéronefs dès 2023. Pour cette société, il s’agira de créer des mobilités urbaines «plus rapides, durables et abordables».

Les premiers ADAV “commercialement viables”

Depuis des décennies, de nombreuses œuvres de science-fiction dépeignent un futur dans lequel les voitures volantes règnent en maître dans les zones urbaines. Or, ce futur devrait commencer à se dessiner prochainement, selon un communiqué publié par la start-up Archer le 12 janvier 2021. Celle-ci a déclaré s’être associée avec le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) afin de lancer ses voitures volantes dès 2023, et ce dans le cadre d’une production de masse. Lors du récent CES 2021, cette annonce a surpris tout le monde. En effet, il s’agit selon Archer des «premiers Avion à décollage et atterrissage vertical (ADAV) commercialement viables». La start-up a également partagé sa volonté de créer des mobilités urbaines «plus rapides, durables et abordables».

Entièrement électriques, ces voitures volantes prennent davantage l’apparence de drones de taille imposante. Chaque véhicule pourra transporter quatre passagers sur une centaine de kilomètres environ. Par ailleurs, Archer a évoqué une vitesse maximale de 240 km/h et des nuisances sonores relativement réduites.

ADAV VTOL Fiat Chrysler Archer voiture volante
Crédits : Archer

Une association gagnant-gagnant

Co-fondateur de Archer, Brett Adcock a évoqué une demande très forte concernant ce type de transport. Il faut dire que le coût au kilomètre pourrait à terme s’approcher grandement de celui d’une simple course en Voiture de Transport avec Chauffeur (VTC). Par ailleurs la banque Morgan Stanley indiquait – dans un article de la CNBC paru en mars 2020 qu’il pourrait s’agir d’un marché d’environ 1 400 milliards de dollars à l’horizon 2040.

Ainsi, il est peu surprenant qu’un géant tel que Fiat Chrysler Automobiles se soit intéressé à la start-up Archer. L’intérêt est évidemment de faire partie des premiers constructeurs automobiles à commercialiser des voitures volantes. Par ailleurs, FCA pourrait en profiter pour progresser dans l’électrification de ses gammes de véhicules classiques. Rappelons que ce constructeur souffre d’un certain retard sur bon nombre de ses concurrents directs.

En ce qui concerne Archer, cette association lui ouvrira les portes des lignes de production de FCA, mais également de son unité de Recherche & Développement. La start-up pourrait alors réussir avant les autres à passer d’un prototype effectif à une production de masse. Enfin, Fiat Chrysler Automobiles a tout de même parlé de plusieurs milliers de véhicules chaque année, ce qui est loin d’être négligeable.