in

Cette start-up invente un pneu de vélo increvable à partir d’une technologie de la NASA

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence Spatiale américaine, la start-up The SMART Tire Company a conçu un pneu de vélo sans air et donc increvable. Ce pneu intègre une technologie mise au point par la NASA pour les futurs véhicules d’exploration de la Lune et de Mars.

Un alliage de nickel et de titane

La conquête spatiale a permis de nombreux progrès de notre quotidien. Citons par exemple le GPS, la miniaturisation des équipements, les airbags, les cœurs artificiels ou encore l’Imagerie par résonance magnétique (IRM). Dans un article du 17 mars 2021, The Verge évoque une roue de vélo increvable issue d’un partenariat avec la NASA. Mis au point par la start-up The SMART Tire Company, ce pneu est dépourvu de chambre à air. “SMART” est un acronyme pour Shape Memory Alloy Radial Technology, désignant un alliage de nitinol (nickel-titane) entrant dans la fabrication du fameux pneu increvable.

Ce matériau à l’avantage d’être élastique comme le caoutchouc tout en étant résistant comme le titane. En cas de déformation, le pneu est capable de retrouver l’intégralité de sa forme d’origine grâce à des transitions de phase au niveau moléculaire. Par ailleurs, cette technologie de la NASA devrait s’appliquer aux futurs véhicules d’exploration de Mars et de la Lune. Peut-être le futur rover ExoMars de l’ESA en sera-t-il équipé ?

Un pneu pour toute la durée de vie du vélo

Baptisé Metl, le pneu en question sera le premier destiné au public. Il existera en plusieurs versions, à savoir route, VTT, gravel et vélo électrique. La trame à mémoire de forme aura un enrobage spécial de caoutchouc et de polyuréthane. Cela confère au pneu une meilleure résistance face à celle des pneus classiques, et ce, en fonction de l’utilisation prévue. The SMART Tire Company promet un pneu pour toute la durée de vie du vélo. Selon le fabricant, l’utilisateur ne connaîtra ainsi jamais de fuites, de crevaisons ou de déchirures. Par ailleurs, lorsque l’usure du revêtement deviendra importante, la bande de roulement sera rechapée comme c’est le cas des pneumatiques qu’utilisent les camions.

La start-up n’a encore fait aucune démonstration en vidéo, mais a livré des détails et des visuels. Son prototype de Metl est un pneu de route 700c simulant une pression de 100 PSI (6,8 bars). Ils l’ont testé sur un vélo et l’ont comparé à un pneu classique. Selon les résultats, il n’y a aucune différence perceptible au roulage. En revanche, le Metl est immunisé face aux pincements. Il pourrait alors offrir une meilleure motricité en adoptant un profil plus plat, ce qui pourrait fortement intéresser les amateurs de VTT.

vélo pneu Melt
Crédits : The SMART Tire Company

The SMART Tire Company a d’ores et déjà évoqué une commercialisation dès 2022, mais n’a donné aucun tarif. En revanche, l’entreprise avertit qu’il s’agira d’un produit haut de gamme. Par ailleurs, la start-up dit travailler sur d’autres matériaux moins onéreux que le nitinol dans le but de cibler différents marchés comme celui des automobiles ou encore ceux des poids lourds, des véhicules militaires et de l’aéronautique.