in ,

Cette société veut commercialiser la première voiture réellement zéro carbone d’ici à 2030

Crédits : Pexels

Polestar, une filiale du constructeur Volvo, voudrait lancer sur le marché son modèle “0” dans moins d’une dizaine années. Or, il se pourrait bien qu’il s’agisse de la toute première voiture réellement zéro carbone, car cette société ne désire pas avoir recours au système de compensation carbone.

La voiture électrique zéro carbone : une grande première

Comme le rappelle la Fondation GoodPlanet, la compensation carbone volontaire de la part des entreprises est une contribution climatique. Il s’agit de financer des projets neutres (ou quasi neutres) en émission de gaz à effet de serre. Autrement dit, ceci permet à ces entreprises de contribuer à la neutralité carbone, à la hauteur d’une partie de leurs émissions dont certaines sont malheureusement incompressibles. Dans une publication, l’ADEME a d’ailleurs détaillé les règles pour encadrer cette compensation carbone volontaire en France.

Or, la compensation carbone volontaire essuie nombreuses critiques, notamment au niveau de son efficacité. Parmi les projets, nous retrouvons de nombreux plans de séquestration de CO2 via la plantation d’arbres. De nombreux observateurs estiment que ce moyen est trop onéreux, pas assez efficace et très difficile à mettre en place à une échelle acceptable.

Polestar projet voiture zéro carbone
Crédits : Polestar

Thomas Ingenlath est le PDG de Polestar, une filiale de la firme suédoise Volvo. Dans un communiqué du 7 avril 2020, l’intéressé estimait quant à lui que la compensation était une manière de se défiler. Pour cette raison, Polestar a l’ambition de fabriquer d’ici à 2030 une voiture électrique zéro carbone sans avoir recours à la compensation, une grande première.

Un défi gigantesque

En attendant, Polestar a publié son rapport sur la durabilité. La firme admet que la production d’une voiture électrique émet aujourd’hui plus de gaz à effet de serre que celle d’un moteur à combustion. De plus, la plupart des opérations de Polestar se trouvent en Chine. Il faut dire que ce pays encore très à cheval sur le charbon commence à faire des efforts pour se décarboner. En revanche, ceci ne suffira sûrement pas pour que Polestar atteigne son objectif.

Le but sera donc de se fournir en matières premières respectant la neutralité carbone. Et pourquoi ne pas rendre la production de batteries écologique ? Aujourd’hui en tous cas, ceci est impossible. En effet, fabriquer ces produits nécessite le minage de métaux précieux et autres terres rares comme le lithium. Polestar aura donc fort à faire pour tenter de transformer les mécanismes et chaînes de la production automobile.

Cette société s’est donc lancé un défi gigantesque et a seulement une décennie pour atteindre ses objectifs. Or, elle n’a pas encore annoncé de plan précis.