in

Cette société propose de voyager dans la stratosphère à l’aide d’un “ballon de haute altitude” !

Crédits : capture YouTube / Space Perspective

Ce qui apparaît comme l’une des formes les plus simples de tourisme spatial vient de faire l’objet d’une annonce émanant d’une start-up étasunienne. Cette dernière proposera, dans un peu plus de trois ans, de voler dans un “ballon de haute altitude” jusque dans la stratosphère, à 30 km d’altitude.

Un ballon gonflé à l’hydrogène

Seconde couche de l’atmosphère terrestre, la stratosphère est considérée comme étant le “bord de l’Espace”. Depuis plusieurs années, diverses sociétés de tourisme spatial, dont World View, travaillent sur des projets permettant de s’y rendre. Selon un article de CBS News publié le 18 juin 2020, la start-up Space Perspective a dévoilé ses plans pour permettre ce genre de voyage.

D’après la start-up, il est question de “petites sorties” à 30 km d’altitude dans la cabine pressurisée d’un ballon gonflé à l’hydrogène baptisé Neptune. À l’intérieur, jusqu’à huit personnes pourront notamment profiter d’un bar, de toilettes et surtout d’une vue imprenable grâce à de grandes fenêtres. Taber MacCallum, fondateur de Space Perspective, semble enthousiaste à l’idée d’organiser de cette manière des mariages ou encore des événements professionnels.

Premiers vols commerciaux en 2024

L’offre prévue concerne donc une sortie à bord du ballon montant à une vitesse de 19 km/h. Après six heures d’excursion, dont deux à la plus haute altitude, le ballon redescendra doucement avant d’être récupéré dans l’océan Atlantique par un bateau. Dans un premier temps, les lancements auront lieu depuis la Floride, aux États-Unis. Toutefois, Space Perspective pense déjà à effectuer davantage de lancements depuis Hawaï ou encore l’Alaska si ce type de voyage fait l’objet d’une forte demande.

voyage ballon stratosphère
Crédits : capture YouTube / Space Perspective

Selon Space Perspective, les premiers vols commerciaux devraient apparaître en 2024. Toutefois, la start-up désire effectuer plusieurs vols d’essai à partir de 2021. Il s’agira de vols transportant des charges utiles dans le cadre de recherches scientifiques. Dans tous les cas, un tel voyage a un coût. En effet, le prix du billet sera fixé à 125 000 dollars (environ 112 000 euros).

Enfin, rappelons qu’il ne faut pas confondre le voyage dans la stratosphère et le vol suborbital. En effet, le vol suborbital s’effectue dans la mésosphère à environ 100 km d’altitude (ligne de Kármán). En 2019, le vaisseau SpaceShipTwo de Virgin Galactic avait effectué son cinquième vol d’essai. L’appareil, lancé à une vitesse de Mach 3,04 (plus de 3700 km/h), s’était élevé à 89,8 km d’altitude. Toutefois, à une telle vitesse, les futurs touristes n’auront que quelques minutes pour profiter du panorama.