in ,

Cette société a découvert un des plus grands cratères d’impact du monde !

Crédits : Max Pixel

En Australie, des géophysiciens œuvrant pour une société prospectant de l’or ont découvert un énorme cratère d’impact. L’ancienneté du cratère a été estimée à environ 100 millions d’années. Avec un diamètre de plusieurs kilomètres, il s’agit tout simplement d’un des cratères les plus imposants au monde.

Cinq fois plus imposant que Wolfe Creek

Jayson Meyers est géophysicien pour le compte d’Evolution Mining, troisième plus grande société minière d’or australienne. Interrogé dans un article publié par ABC News le 2 août 2020, l’intéressé a fait part d’une découverte de grande ampleur. En cherchant de l’or, le scientifique et son équipe ont découvert l’un des plus grands cratères d’impact du monde. Ce dernier se trouve à une dizaine de kilomètres de la ville minière d’Ora Banda, au nord-ouest de Kalgoorlie-Boulder (Australie-Occidentale). Selon Jayson Meyers, le fameux cratère aurait un diamètre de près de cinq kilomètres, soit cinq fois plus imposant que le célèbre cratère Wolfe Creek.

ABC news cratère australie
Crédits : capture ABC News

Les chercheurs ont utilisé des mesures gravimétriques ainsi que des carottages. L’objectif ? Évaluer son âge, qui serait d’environ 100 millions d’années. Ainsi, ce cratère australien se serait formé durant le Crétacé, toutefois avant celui de Chicxulub au Mexique. Rappelons tout de même que ce dernier a un diamètre de 100 km et que l’on connaît son rôle dans l’extinction des dinosaures.

Un cratère invisible jusqu’à aujourd’hui

Jayson Meyers a rappelé que le cratère d’impact a été découvert dans une région très plate. Ainsi, celui-ci a été comblé au cours du temps géologique et était donc dissimulé. Par ailleurs, l’expert suppose que la Terre a peut-être subi davantage d’impacts d’astéroïdes que ce que la Science pensait jusqu’à présent. L’intéressé parle d’un éventuel changement de perspective avec la découverte de nouveaux cratères, des découvertes par ailleurs rarissimes. Il s’agira dans le futur de mieux évaluer la fréquence des impacts et pourquoi ceux-ci se produisent.

Il est possible d’évaluer la taille du corps céleste à l’origine du fameux cratère. Effectivement, les carottages témoignent de la présence de cônes de percussion. Il s’agit de structures rocheuses ayant des fractures divergentes en forme de cône. Or, on les trouve seulement dans les cratères d’impacts météoritiques (ou d’explosions nucléaires). Ainsi, l’objet en question devait mesurer entre 100 et 200 mètres de diamètre. Les géophysiciens ont évalué l’objet en calculant l’énergie nécessaire pour creuser un cratère et l’énergie cinétique du corps à l’origine de l’impact, dont la vitesse est définie par la gravité.