in

Cette plateforme permet aux personnes non-prioritaires de se faire vacciner avec les doses non utilisées

Crédits : Pexels

Depuis peu, une application baptisée « Covidliste » fait parler d’elle. Cette dernière met en relation des volontaires à la vaccination et des pharmaciens, médecins ou centres de vaccination. L’objectif ? Faire en sorte que les doses non utilisées trouvent preneurs.

Près d’un million d’inscrits

Il y a quelques jours, nous évoquions les projections de l’Institut Pasteur sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France. Certains scénarios sont assez optimistes et d’autres beaucoup moins. Dans tous les cas, la suite des événements dépend des résultats de la campagne de vaccination avec à la clé une possible levée des mesures et un début de retour à une vie normale.

Or, les pharmaciens, médecins et autres centres de vaccination ont souvent encore quelques doses après la journée de vaccination. Lancée il y a quelques semaines, la plateforme Covidliste a pour but de faire en sorte que ces doses ne se perdent pas. C’est d’ailleurs devenu la plus grande liste d’attente de vaccination en France avec 1 161 683 inscrits à l’heure où sont écrites ces lignes.

L’objectif de Covidliste est donc de mettre en relation les volontaires à la vaccination avec les différents établissements disposant de doses de vaccin. Pour l’instant, 141 099 inscrits ont été contactés par 1 598 centres de vaccination pour 11033 rendez-vous confirmés. Et ces chiffres augmentent chaque jour. Lorsqu’un professionnel constate la présence de doses non utilisées,il peut utiliser Covidliste pour trouver facilement des volontaires. Ces derniers reçoivent alors une notification par e-mail. Les inscrits les plus proches sont également contactés par SMS.

capture covidliste
Crédits : covidliste.com

Un complément à la stratégie vaccinale

« Je sais que je ne suis pas prioritaire vu mon âge. Mais si ça peut éviter de gâcher une dose, en rentrant du travail, je peux faire un détour pour me faire vacciner, ça ne me gêne pas », a déclaré Guillaume Jund, 32 ans dans un article de France Bleu.

Ainsi, les doses trouvent preneurs, ce qui permet aux professionnels d’éviter les pertes et par la même de satisfaire des individus qui ne sont prioritaires à la base. Covidliste se veut donc être complémentaire à la stratégie vaccinale dans le but d’atteindre l’immunité collective plus rapidement, et ce, avec un écoulement efficace des doses de vaccin.

Enfin, il faut savoir que Covidliste est une initiative bénévole. Cette plateforme est issue de la collaboration entre Martin Daniel (data scientist), Mathieu Ripert (ingénieur) et le Dr Antoine Roux (pneumologue). Après le lancement du projet, plus d’une centaine de personnes l’ont rejoint. Il s’agit de bénévoles, développeurs informatiques, communicants, spécialistes en droit et designers.