in

Cette plante vendue aux enchères a trouvé preneur à 15 000 euros

Crédits : capture écran / Trade Me

De nos jours, les ventes aux enchères sont parfois insolites. Rappelons par exemple qu’en 2018, un portrait “peint” par une intelligence artificielle avait été mis en vente. Plus récemment, une plante originaire du Sud-est asiatique s’est quant à elle vendue pour environ 15 000 euros, une somme très surprenante. Alors que l’espèce à laquelle appartient ce spécimen n’est pas si rare, une mutation des cellules a l’a toutefois rendu très spécial. Les acheteurs potentiels ont formulé près de 250 offres pour l’acquérir.

Une annonce vue plus de 100 000 fois

La plante de l’espèce Rhaphidophora Tetrasperma également surnommée Mini Monstera est originaire de Malaisie et de Thaïlande. Il s’agit d’une plante tropicale qui se cultive généralement en suspension, mais peut également jouer le rôle de plante grimpante avec ses racines qui s’accrochent. En intérieur, il est toutefois assez rare qu’elle puisse dépasser les deux mètres de hauteur. Peu commune dans le commerce, son feuillage fortement échancré lui donne des airs de faux philodendron (Monstera deliciosa) en plus petit. Il y a quelques mois, Gerbeaud expliquait que la plante Rhaphidophora Tetrasperma était en passe de devenir la nouvelle coqueluche des jardiniers d’intérieur.

La dernière preuve en date est la vente d’un spécimen aux enchères en Nouvelle-Zélande au prix de 19 297 dollars (15 915 euros) comme le rapportait la chaîne CNN le 13 juin 2021. La vente a eu lieu sur le site d’enchère néo-zélandais Trade Me, une transaction commentée par la porte-parole Millie Silvester. Elle a indiqué que la plante a eu plus de 102 000 vues et a figuré sur plus 1 600 listes de surveillance pour un total de 248 offres.

Trade Me enchère plante
Crédits : capture écran / Trade Me

Les Kiwis raffolent des plantes d’intérieur

D’ordinaire, la Rhaphidophora Tetrasperma n’est pas facile à trouver, mais n’est pas rarissime non plus. En réalité, le spécimen en vente avait une caractéristique justifiant vraisemblablement l’envol des enchères. En effet, chacune de ses feuilles avait une panachure spéciale arborant du blanc de façon désordonnée à cause d’une mutation de ses cellules. Selon la description, la plante bien enracinée dans son pot de 14 cm avait huit feuilles et une neuvième sur le point de se déplier. Son vendeur (Hurley88) précisait également que la plante était “usagée” et que le futur acheteur allait devoir venir la chercher personnellement à Auckland, dans le nord du pays.

Si cette vente a atteint des sommets en termes de prix, ce n’est pas la première fois qu’un spécimen de cette espèce se vend à un tarif élevé. Durant l’été 2020, un autre plante avait effectivement fait l’objet d’une vente à plus de 3 800 euros. En Nouvelle-Zélande, le prix des plantes d’intérieur a évolué ces dernières années. Selon Millie Silvester, les Néo-Zélandais (Kiwis) en raffolent de plus en plus, ce qui a pour effet de faire progressivement augmenter les prix.