in

Cette plante chasse des insectes pour nourrir ses “gardes du corps”

Crédits : Ecology Graduate Student Association

La plante Aquilegia eximia n’est pas une plante carnivore pourtant elle chasse des insectes. Elle est protégée des chenilles par les insectes qu’elle héberge. Pour que ces derniers restent, elle les nourrit en piégeant d’autres insectes. 

Des chercheurs américains ont découvert une nouvelle méthode de protection chez les plantes. On savait déjà que les plantes pouvaient héberger des insectes pour être protégées, mais les chercheurs se sont demandé ce que ces insectes obtenaient en retour. C’est pourquoi ils ont étudié l’Aquilegia eximia une plante qui pousse en Californie. Leur étude est publiée dans ESA.

Cette plante, l’Aquilegia eximia, héberge des insectes tels que des araignées-crabes ou des punaises tueuses qui tiennent à l’écart certaines chenilles. Or, cette plante, sans protection, se fait manger par ces chenilles. Pour garder ses « gardes du corps », elle a mis au point un système de récompense. Elle attrape des insectes « touristes » (des insectes de passage) en sécrétant un liquide gluant.

Pour le prouver, les chercheurs ont récupéré 50 plants de ces fleurs. Chaque jour, ils ont enlevé les insectes piégés sur 25 plants. Les autres n’ont pas été touchés pour être les témoins de l’expérience. Pour chaque plante, ils ont aussi examiné son état c’est-à-dire le nombre de structures reproductrices et si elles étaient mangées par les chenilles ou non.

À la fin de l’expérience, les plantes sans proie avaient 74 % de « garde du corps » en moins que les plantes du groupe témoin. Elles étaient donc davantage mangées par les chenilles. Les chercheurs ont aussi prouvé que ces plantes attiraient probablement des insectes par des substances chimiques. Ainsi, cette plante chasse volontairement les insectes pour payer ses protecteurs et rester en bonne santé.

Sources : Passeur de Sciences, Discover