in

Cette photo montre que vue de Mars, la Terre est insignifiante !

Crédits : Nasa

Présent sur la planète Mars depuis presque une décennie, le rover curiosity continue son petit bonhomme de chemin. À l’occasion du Jour de la Terre (Earth Day), la NASA a publié une photographie nous rappelant que la Terre est toute petite à l’échelle de l’Univers. En effet, notre planète vue de Mars n’est qu’un petit point similaire à une étoile dans le ciel.

Un cliché pour fêter le Jour de la Terre

Ce 22 avril 2020, la NASA a publié un nouveau cliché via le compte Twitter dédié au rover Curiosity. Cette publication fait partie d’une série publiée à l’occasion du Jour de la Terre (Earth Day). Rappelons que cette célébration existe depuis 1970 et a pour objectif d’encourager la protection de l’environnement.

“En levant les yeux et en pensant à vous tous à la maison. Voici à quoi ressemble la Terre de mon point de vue à la surface de Mars” une déclaration à la première personne qu’il est possible de lire sur la fameuse publication (voir ci-dessous).

Au passage, il faut rappeler que ce cliché ne date pas d’hier. Plus précisément, la photographie a été prise le 31 janvier 2014, une image sur laquelle la Terre bleue apparaît au moment du crépuscule.

Un point insignifiant dans le ciel de Mars

Sur la photographie du rover Curiosity, la Terre vue de Mars n’est qu’un insignifiant point dans le ciel. Au moment de la prise du cliché, les deux planètes étaient séparées par 160 millions de kilomètres. À noter également la présence de la Lune, évidemment moins brillante que la Terre. Selon la NASA, un humain observant la Terre et la Lune depuis Mars pourrait donc assez aisément distinguer ces deux astres dans le ciel, comme s’il était question d’étoiles. Par ailleurs, le matériel ayant servi à immortaliser cet instant n’est autre que la caméra MastCam fixée au mat du rover.

Présent sur la planète rouge depuis 2012 dans le cadre de la mission Mars Science Laboratory, le rover Curiosity a une mission précise. Ce dernier recherche en effet l’éventuelle présence d’un environnement ayant par le passé été favorable à l’apparition de la vie. Il est question d’analyser la composition minéralogique de Mars, collecter des données sur la météorologie et les radiations mais également étudier la géologie des zones explorées.

La dernière fois que nous évoquions le rover, ce fut en mars 2019. Celui-ci avait été victime d’une panne très curieuse encore aujourd’hui inexpliquée. Si de nombreuses causes peuvent être à l’origine d’un dysfonctionnement, la NASA s’est montrée étonnée par la rapidité avec laquelle la machine s’est remise de ce problème. En tout cas, le soulagement était de mise après la crainte que le rover ne donne plus jamais signe de vie.