in

Cette petite puce Bluetooth collecte l’énergie de son environnement proche

Crédits : Capture YouTube / Wiliot

La puce Wiliot pourrait incarner une solution idéale contre les batteries en ce qui concerne le coût de fabrication des objets connectés. Celle-ci n’a pas besoin d’être rechargée, car elle s’en charge toute seule comme une grande !

Un concept révolutionnaire ?

L’Internet des objets (IoT) fait désormais pleinement partie de notre quotidien, qu’il soit question de smartphone, d’enceintes connectées, de montres, etc. Cependant, la question de la recharge des appareils et de leur miniaturisation se pose de plus en plus, surtout en ce qui concerne les dispositifs à transporter. Les coûts de fabrication sont également une source de préoccupation.

La société Wiliot basée à San Diego (États-Unis) s’est lancée dans la conception de la toute première puce Bluetooth capable de se recharger de manière totalement autonome. Selon la société, cette puce équipée de différents capteurs – connectés à un capteur central ARM – serait capable de collecter différentes sources d’énergie comme les signaux cellulaires LTE et le Wi-Fi. Par ailleurs, cette puce pourrait être simplement imprimée sur une feuille de papier !

Crédits : capture YouTube/Wiliot

« Nous pensons que les composants électroniques jetables basés sur des systèmes sans batterie et à faible coût constituent la base des futurs systèmes IoT. Nous sommes sur le point de changer radicalement la façon dont les produits sont fabriqués, distribués, où et quand ils sont vendus, et comment ils sont utilisés et recyclés », a indiqué la société Wiliot dans un communiqué publié le 14 janvier 2019.

L’intérêt est bien présent

Le but ? Faire disparaître la batterie des objets ! En effet, la puce Bluetooth de Wiliot n’est pas plus grande qu’un timbre poste. Ainsi, les problèmes de miniaturisation, de recharge des appareils – et donc de coûts de fabrication – pourraient être effectivement réglés. Selon Wiliot, la puce peut s’adapter à différents supports et être intégrée dans des produits destinés au grand public.

Après la conception de cette puce qui à pu se faire grâce aux 30 millions de dollars de financement assurés par les géants Amazon et Samsung, la date de lancement commercial a été communiquée, à savoir 2020. Voici une vidéo de présentation de la puce en question publiée par Wiliot :

Sources : The VergeSiècle Digital

Articles liés :

IBM parvient à fabriquer des puces gravées en 5 nanomètres, divisant par 4 la consommation d’énergie

Peeble Core, l’objet connecté le plus programmable du monde ?

Le corps humain pourrait un jour remplacer le Bluetooth !