in ,

Cette intelligence artificielle lit les politiques de confidentialité à votre place

Crédits : Pixabay

Un développeur a créé un logiciel incluant une intelligence artificielle (IA) capable de décrypter les politiques de confidentialité. Cet outil déjà disponible devrait faire gagner du temps aux utilisateurs. En effet, l’I.A attribue une note à ces mêmes politiques afin d’avoir un rapide aperçu des pratiques douteuses de certaines applications !

Un outil pour identifier les menaces

Lorsque nous créons un nouveau compte quelque part, il est obligatoire de passer par la case “conditions d’utilisation”. Or, nous sommes certainement très peu nombreux à les lire et encore moins à les passer en revue pour y scruter les politiques de confidentialité. De plus, le contenu est souvent peu accessible. Il s’agit donc d’un véritable casse-tête pour les non-initiés !

Comme l’explique Vox dans un article publié le 27 septembre 2019, un outil baptisé Guard est déjà disponible. Celui-ci a été créé par le développeur Javi Rameerez dans le cadre de sa thèse portant sur l’intelligence artificielle et le traitement du langage naturel. Le but ? Décomposer les principales menaces liées aux politiques de confidentialité et informer les utilisateurs.

L’I.A au cœur du projet

L’outil Guard qui inclut une I.A scrute les éléments liés à la protection de la vie privée et une note est attribuée à chaque politique de confidentialité. Il s’agit également d’évaluer les possibles menaces et examiner les éventuels scandales passés. L’objectif est de donner à l’utilisateur un aperçu du caractère potentiellement dangereux des pratiques d’une marque ou d’un site en matière de confidentialité. Clairement, l’outil Guard a été créé pour contribuer à améliorer la protection des données personnelles.

En pratique, il suffit de se rendre sur le site Web dédié (et gratuit) où se trouve une liste de tous les réseaux sociaux, sites et autres applications notés par l’outil Guard (de A à F). Nous retrouvons ainsi des applications très connues comme Twitter, Instagram, Netflix, Mozilla, Youtube, Pinterest ou encore Whatshapp (voir ci-dessous).

Crédits : Guard

Un absent de marque est à noter, à savoir Facebook qui, il y a quelques mois, a commandé une étude sur la confiance accordée par les internautes au niveau de la notion de respect de la vie privée sur Internet. Selon cette enquête, 52,2 % des internautes n’ont aucune confiance en Internet lorsqu’il s’agit de leur vie privée. Une proportion en légère hausse par rapport à l’an dernier (51,5 %). Il s’agit évidemment d’une tendance synonyme de mauvaise nouvelle pour Facebook qui est l’une des plateformes les plus populaires au monde.

Articles liés :

Marshall McLuhan, l’homme qui avait prévu les dérives d’Internet il y a plus d’un demi siècle !

Que dit le dernier sondage sur la vie privée connectée des 18-34 ans français ?

Web : que sont les cookies ? Quels types de données récupèrent-ils ?