in

Cette IA peut prédire ce que vous allez faire plusieurs minutes à l’avance

Crédits : Université de Bonn

Une équipe de chercheurs allemands a mis au point un programme intégrant une réalité virtuelle capable de prédire l’avenir. Du moins, il est question de prévoir une action quelques minutes avant que celle-ci se produise.

Les chercheurs de l’Université de Bonn (Allemagne) ont dévoilé un algorithme de leur création qui serait capable de prédire ce qu’une personne s’apprête à faire. Les scientifiques décrivent leur intelligence artificielle comme étant une nouvelle sorte de « voyante », comme l’explique le communiqué officiel de l’établissement publié le 13 juin 2018.

Cette invention vient d’être présentée durant la dernière Conference on Computer Vision and Pattern Recognition qui s’est déroulée à Salt Lake City (États-Unis) du 18 au 22 juin 2018. Il s’agit de l’un des événements les plus reconnus dans le domaine de la vision et de la reconnaissance de forme par ordinateur.

« Nous voulons prédire la chronologie et la durée d’activités plusieurs minutes ou même plusieurs heures avant qu’elles n’arrivent », ont déclaré les chercheurs.

En effet jusqu’à aujourd’hui, la poignée de programmes capables de prévoir des événements ne pouvait le faire que quelques secondes avant leur déroulement. Le but était alors de dépasser ces performances antérieures. Les chercheurs ont donc mis au point un logiciel ayant la capacité de déduire les actions qui vont suivre après avoir capturé les premiers instants d’une activité en vidéo.

Le réseau neuronal en question a été entraîné sur des séquences mettant en scène des cuisiniers préparant une salade ou un petit-déjeuner. Après cette première phase d’entraînement, le programme a pris connaissance d’une nouvelle vidéo dans laquelle une personne lambda débutait la préparation d’un plat.

Les résultats ont montré que le réseau neuronal était parvenu à deviner – avec plusieurs minutes d’avance – à la fois les différentes étapes de la préparation qui allaient survenir et leur durée. En revanche, le taux d’exactitude de ce même programme n’était que de 40 % en ce qui concerne les gestes effectués. Logiquement, au fur et à mesure que le logiciel devait tenter de prévoir sur une durée plus lointaine, le taux d’erreur augmentait.

En revanche, le fait d’avoir noté que les prédictions durant les trois premières minutes étaient totalement exactes dans 15 % des cas n’est pas vraiment source de déception. En réalité, il s’avère que ces recherches ouvrent la porte à la création d’algorithmes de prédiction de plus en plus fiables.

Du côté des applications futures de ce genre de programme, il pourrait être question d’une utilisation dans le domaine des voitures autonomes ainsi que pour un usage domestique, notamment en cuisine.

Sources : Science AlertMaxiSciences