in

Cette IA élaborée par IBM peut débattre avec les humains !

Crédits : capture Youtube / IBM Research

La firme IBM a organisé plusieurs débats entre son intelligence artificielle et des humains. Il s’avère que la machine a remporté une belle victoire, si bien que celle-ci pourrait un jour être utilisée dans le cadre de prises de décisions.

L’intelligence artificielle ne fait que des progrès, en témoigne la victoire de l’IA Deep Blue contre le champion d’échecs Garry Kasparov en 1997, celle de Watson en 2011 dans le jeu télévisé Jeopardy ! ou encore AlphaGo, qui est devenu il y a peu maître incontesté du jeu de Go et des échecs.

IBM s’était en 2012 lancé un défi qui a pris tout son sens aujourd’hui : mettre au point une intelligence artificielle capable de débattre avec des humains. Il s’agit du Project Debater, et celui-ci vient d’être dévoilé au grand public. Une série de débats a été organisée lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée ce 17 juin 2018 à San Francisco (États-Unis), comme le montre l’extrait visible en fin d’article.

Un premier duel portant sur la subvention de l’exploration spatiale a été organisé contre Noa Ovadia, champion d’Israël de débat en 2016. L’IA a échoué à convaincre l’assemblée, mais lors du second débat dont le sujet était la télémédecine, les juges ont été convaincus par celle-ci et son argumentation  en faveur de l’usage de cette technologie. Par ailleurs, un autre débat concernait la subvention ou non de l’éducation musicale.

Comme l’humain, le programme d’IBM n’a pas connaissance des sujets à l’avance et dispose de seulement quatre minutes pour énoncer des propos qui lui sont propres, et de quatre autres minutes pour réfuter les arguments de l’adversaire. Il faut savoir que l’IA puise les outils de son raisonnement dans une base de plusieurs centaines de millions d’articles de presse, tout en jugeant de leur pertinence en fonction de la position qu’on lui demande de prendre face au sujet.

Évidemment, la démarche est encore très mécanique, car l’IA doit effectuer un calcul massif pour arriver à ses fins. Mais force est de constater que celle-ci a reçu un entraînement destiné à saisir les nuances d’un discours pour distinguer le pour et le contre. Grâce à un système de reconnaissance vocale, l’IA peut en effet détecter les points clés de l’argumentaire de son adversaire pour s’en servir dans sa réponse, et ce tout en comprenant leur sens et le contexte dans lequel ceux-ci sont utilisés.

Sources : Futura SciencesNumerama