in

Cette IA détecte les élèves qui n’écoutent plus leur professeur !

Une intelligence artificielle utilise la reconnaissance faciale pour repérer les moments durant lesquels les élèves n’écoutent plus le professeur. Baptisée Nestor, cette I.A suscite le plus grand intérêt !

Depuis quelque temps, les cours en ligne incarnent une véritable révolution en matière d’éducation. Cependant, ceux-ci ne sont pas parfaits et comportent un défaut de taille : le manque d’attention des élèves. Il est évidemment plus facile de se laisser distraire lorsque l’on se trouve seuls devant un écran plutôt que dans une salle de classe.

Le français Marcel Saucet, docteur en science de gestion enseignant à l’Université de San Diego (États-Unis), a eu une idée lumineuse : utiliser une intelligence artificielle capable d’analyser l’étudiant suivant un cours en ligne et noter le moment où celui-ci commence à décrocher.

L’école de commerce française ESG est très intéressée par le concept baptisé A.I.Learning dont l’intelligence artificielle se prénomme Nestor. Dès la rentrée de septembre 2017, l’ESG testera le système qui a également fait l’objet d’une présentation lors du dernier World Council of Peoples for the United Nations (WCPUN) qui s’est déroulé à New York le 17 mai 2017 selon le quotidien The Verge.

Afin de mettre au point ce concept, Marcel Saucet a demandé au responsable recherche et développement de sa société LCA Consulting de trouver une façon de détecter l’inattention d’un élève. Son équipe a donc créé dans ce but un algorithme détectant pas moins de 300 mouvements du visage.

À la fin du cours, l’I.A Nestor proposera un test personnalisé à destination de l’étudiant portant justement sur les moments où celui-ci a été distrait. Le concept pourrait être étendu aux universités en installant « une caméra qui reconnaît chaque personne dans l’amphi » comme l’indique Marcel Saucet. Les étudiants distraits recevront un SMS et le professeur saura à quel moment ceux-ci ont été inattentifs. Cela permettra par exemple à l’enseignant de corriger certains passages de ses interventions.

Le système A.I.Learning essuie tout de même quelques critiques concernant notamment la gestion des données personnelles. Selon Marcel Saucet, les données seront anonymes et ne seront pas non plus monétisées. En effet, l’intéressé espèce faire fructifier sa création en la vendant aux établissements.

Sources : The VergeHuffington Post

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.