in

Cette fourmi peut supporter une température de 53,6 °C… grâce à ses poils

Crédits : Norman Nan Shi and Nanfang Yu / Columbia University

La Fourmi argentée du désert (Cataglyphis bombycinus) est capable de déambuler dans le désert toute la journée sous la chaleur assommante, entre 50 à 70 °C. Et c’est grâce à ses poils brillants.

Cette fourmi peut supporter de très hautes températures, sa limite étant de 53,6 °C. Une équipe de chercheurs de l’université de Columbia, aux États-Unis, menée par Norman Nan Shi, a étudié de plus près cette espèce de fourmi, en l’exposant à des températures pouvant aller jusqu’à 65 °C et à la partie du spectre solaire qui va du visible à l’infrarouge. Deux types de Cataglyphis bombycinus étaient ainsi étudiés : celles avec poils et celles sans poils. Dans une seconde expérience, ils ont mis de l’éthanol sur les poils pour étudier leurs propriétés et ont également cherché à comprendre pourquoi ce « manteau » ne couvre pas tout le corps, puisque la partie ventrale ne présente pas de poils.

Résultats ? Le pelage réfléchit bien les lumières du visible et de l’infrarouge proche, à 67 % contre 41 % pour les fourmis sans poils. Sciences et Avenir explique : « Dans les infrarouges moyens (moins nombreux), l’effet réflectif diminuait rapidement et c’est au contraire l’émission de chaleur de la fourmi qui augmentait. Quant aux variations de température externes, les poils permettaient à la fourmi de mieux stabiliser leur température interne. » L’éthanol cependant supprime toutes les propriétés de ses poils.

Norman Nan Shi and Nanfang Yu
Norman Nan Shi and Nanfang Yu / Columbia University

C’est en réalité la forme des poils qui justifie toutes ces caractéristiques. Après avoir observé ce pelage à l’aide du microscope électronique (MEB), les poils se sont avérés triangulaires : deux des faces ondulent même, tandis que la troisième suit la cuticule. Ce sont ces ondulations qui réfléchissent la lumière. Sur le ventre, cette forme transmettrait la chaleur entre le sol et la fourmi, c’est pourquoi elle n’a pas de poils à cet endroit. Cette fourmi argentée du désert s’est bien adaptée à son environnement : réfléchir la lumière grâce à son pelage lui permet de rester au frais.

© Norman Nan Shi et al / Columbia université
Crédits : Norman Nan Shi et al / Columbia universiy

Sources : Columbia UniversitySciences et Avenir.