in

Cette expérience scientifique doit durer un demi-millénaire !

Crédits : Crédits : PLOS One / German Aerospace Center

Des chercheurs en microbiologie ont débuté leur expérience scientifique il y a une poignée d’années. Le fait est que ce temps ne représente que 1% de la durée sur laquelle l’étude doit s’étaler. En effet, ces recherches doivent encore se prolonger pendant presque cinq siècles !

La plus longue expérience scientifique planifiée

Annoncée en 2014, l’étude baptisée The 500-year Microbiology Experiment est actuellement menée par une équipe internationale pilotée par le German Aerospace Center (Allemagne). Il s’agit d’une expérience de microbiologie qui devrait se terminer en 2514, c’est-à-dire la plus longue jamais lancée. Il faut savoir qu’au moment de la fin de cette expérience, des chercheurs finiront d’ouvrir une série de boîtes en bois contenant pas moins de 800 flacons en verre.

À l’intérieur de ces flacons se trouvent des bactéries, à savoir soit des Bacillus subtilis soit des Chroococcidiopsis. Or, ces dernières ont été enfermées sans nourriture, mais également sans air ni eau. Il faut savoir que ces bactéries sont particulièrement connues pour survivre à des conditions environnementales extrêmes en maintenant une sorte d’état d’hibernation. La question principale à laquelle les chercheurs vont tenter de répondre est la suivante : quel est exactement le taux de perte de viabilité des microbes quand ils sont en sommeil ? Autrement dit, il s’agit de déterminer combien de temps les microbes se conservent dans de telles conditions.

«Bien qu’il n’y ait pas de différences significatives en termes de capacité de survie [entre les deux types de bactéries], des différences mineures peuvent conduire à de grandes différences à mesure que l’étude de stockage de 500 ans progresse… À mesure que la durée de stockage augmente, la résistance des spores à ces conditions peut être considérablement affectée», avaient estimé les meneurs de l’étude.

Crédits : Crédits : PLOS One / German Aerospace Center

Les flacons ouverts petit à petit

Il faut savoir que les chercheurs sont censés tester certaines bactéries bien avant la fin de l’expérience. Ainsi, certains échantillons seront testés tous les deux ans durant le premier quart de siècle (jusqu’en 2039), puis une fois par quart de siècle jusqu’à la fin.

Les résultats de la première ouverture de flacon – après un stockage de deux ans – ont été publiés dans la revue PLOS One le 4 décembre 2018. Selon les chercheurs, il n’y a aucune perte significative de la viabilité des spores à signaler. En revanche, il serait encore trop tôt pour évaluer la trajectoire que pendra l’état des bactéries sur le long terme. Peut-être que la prochaine ouverture en dira un peu plus à ce sujet.

Sources : ScienceAlertAgence Science Presse

Articles liés :

Les bactéries résistantes pourraient-elles nettoyer la nature des rejets humains d’antibiotiques ?

Un “combat de bactéries” au sein même d’une peinture datant du XVIIe siècle !

L’une des plus dangereuses bactéries végétales du monde continue de s’étendre !