in

Cette encre s’efface au bout de trois jours afin de rendre le papier réutilisable

Crédits : Capture vidéo

Une entreprise chinoise a mis au point une encre capable de s’auto-effacer 72 heures après l’impression. Un système ingénieux qui pourrait permettre de lutter efficacement contre le gaspillage de papier en lui offrant une seconde vie.

Aujourd’hui, un certain nombre de moyens s’offrent déjà à nous pour réduire notre consommation de papier. Il nous est par exemple possible d’imprimer en double face ou bien de réduire la taille de la police d’écriture. Néanmoins, si tous ces efforts sont louables, ils ne sont pas suffisants pour compenser efficacement le gaspillage qui s’opère à l’échelle mondiale. En effet, près de 60% des documents imprimés finiraient directement à la poubelle après une lecture unique.

C’est face à ce constat que l’agence chinoise Cheil a décidé d’agir en imaginant un moyen qui permettrait d’offrir une seconde vie au papier. Au travers de leur projet Rebirth After Reading, les chimistes de la firme ont ainsi inventé une encre d’un tout nouveau genre capable de s’estomper progressivement. De cette façon, toute page imprimée redevient intégralement vierge au bout de 72 heures et peut alors être réutilisée.

« Nous avons ajusté la formule [chimique] de l’encre, et l’avons utilisé dans le tuner d’une imprimante. L’impression avec cette encre spécifique ne change pas pour ceux qui utilisent l’impression classique. Toutefois, le contenu de la page se volatilisera progressivement en quelques jours, et la feuille redeviendra vierge, pour être utilisée encore et encore », explique ainsi les responsables du projet sur le site behance.

Espérons désormais que ce concept, pour le moins ingénieux, soit adopté par suffisamment d’entreprises pour contrebalancer efficacement le gaspillage de papier qui s’effectue chaque jour dans le monde entier.

Sources: Creapills – ActuaLitté