in

Cette commune a divisé par 4 le nombre de frelons asiatiques grâce à des pièges

Crédits : Gilles San Martin / Flickr

Une étude menée dans une petite commune bretonne a permis de comprendre qu’en collaborant, les habitants peuvent lutter efficacement contre les frelons asiatiques. Véritable fléau, cet insecte est un des pires ennemis des abeilles.

Des pièges gratuits pour les habitants

Actuellement et depuis quelques années, l’abeille est décimée par l’utilisation intensive de pesticides dans l’agriculture. Elle est également en danger en raison des attaques du terrible parasite Varroa destructor. Cependant, le frelon asiatique représente un autre danger très important pour les abeilles. Importé d’Asie, ce frelon aurait colonisé tout le territoire français en 2017 selon l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), et ce après la découverte du premier nid en 2004. La petite commune de Brec’h (Morbihan) a mené une étude sur plusieurs années pour prouver l’efficacité des pièges contre les frelons asiatiques. Selon un article de France 3 Régions publié le 3 avril 2021, leur population a été réduite de manière importante grâce à la collaboration des habitants. Il faut dire que depuis 2017, une association distribue gratuitement des pièges aux habitants et mesure leurs effets.

Gilles Lanio est apiculteur et président d’API 56 abeilles et biodiversité à Kervignac (Morbihan). Selon lui, le frelon asiatique fait chaque année son apparition avec le printemps, entre début avril jusqu’au 8 mai environ. Lorsque les températures s’approchent des 15°C, les reines se réveillent. Affaiblies, elles se mettent alors en quête de sucre durant quatre à cinq semaines. Elles construisent alors un nid primaire de la taille d’un pamplemousse dans un endroit couvert, comme une cabane, un auvent ou un balcon. Il s’agit là d’une base pour une future colonie. Avant l’été, le nid primaire contenant peu de frelons est abandonné pour la construction d’un nid secondaire bien plus imposant, capable d’abriter des milliers d’individus.

frelon géant 1
Crédits : Yasunori Koide / Wikipedia

Un protocole précis à suivre contre les frelons asiatiques

En Bretagne, les cinq semaines à la sortie de l’hiver sont donc propices au piégeage des reines et à la destruction des nids primaires. Cela permet d’éviter la naissance des ouvrières et la construction de nids secondaires. À Brec’h, la distribution de pièges gratuits s’accompagne d’un protocole définissant la marche à suivre. Les résultats sont très encourageants, car en quatre ans, le nombre de nids secondaires a été divisé par quatre.

Le protocole en question encourage les habitants à disposer les pièges près des fleurs. Il peut également s’agir de les placer près des anciens nids et des composteurs ménagers avec exposition au soleil. Il faut également agrémenter légèrement l’appât d’alcool afin d’éloigner les abeilles et les bourdons et y ajouter un peu de sirop aromatisé pour attirer les frelons. Par ailleurs, il est nécessaire de ne pas nettoyer les pièges ayant déjà capturé les reines. En effet, les phéromones attireront immanquablement d’autres frelons à piéger. Enfin, l’association rappelle la nécessité de comptabiliser les prises afin d’établir un bilan.