in

Cette baleine à bosse a parcouru 5 000 km avec le dos cassé

baleine
Crédits : Public Domain Pictures.net

Il y a quelques semaines, une baleine à bosse a réussi à effectuer sa migration malgré une importante blessure. Heurté par un navire, l’animal avait en effet le dos cassé. L’ONG qui suit la baleine est heureuse que l’animal soit encore vivant et en état de se mouvoir malgré la douleur. Néanmoins, l’état de la baleine demeure extrêmement préoccupant.

L’animal n’a pas pu utiliser sa queue

Moon est une baleine à bosse ayant parcouru pas moins de 5 000 kilomètres entre la Colombie Britannique (Canada) et Hawaï (États-Unis). Cependant, ce voyage s’est sans aucun doute effectué dans la douleur. Celui-ci a en effet puisé dans ses ressources après avoir été percuté par un bateau. Comme l’indique l’ONG BCWhales dans un post sur Instagram le 8 décembre 2022, la colonne vertébrale de Moon affichait une courbure anormale en « S », stigmate de son grave accident.

L’ONG rappelle que l’animal a été aperçu une première fois le 7 septembre devant la station de recherche de Fin Island, à la fois exploitée par BC Whales, WWF Canada et Gitga’at First Nation. Le 1er décembre, la Pacific Whale Foundation documentait la présence d’une baleine à bosse dont la colonne vertébrale était gravement déformée au large de Maui (Hawaï).

Les représentants de BCWhales ont immédiatement reconnu Moon, non sans émotion. Ils ont alors évoqué la souffrance certaine de l’animal, ainsi que son courage. En effet, celui-ci a migré sur des milliers de kilomètres sans pouvoir utiliser sa queue.

capture instagram baleine
Crédits : capture Instagram / bcwhales

Le problème des collisions avec les navires

Malheureusement, le fait est qu’il s’agissait certainement du dernier voyage de Moon. Effectivement, la baleine ne pourra pas survivre au trajet retour dans son état actuel. Outre sa colonne vertébrale déformée, l’animal était complètement émacié et couvert de poux de baleine, témoignant de son état préoccupant.

Ainsi, cette affaire est la preuve que les baleines heurtées par des bateaux font l’objet de souffrances prolongées. Les accidents avec les navires représentent d’ailleurs l’une des premières causes de mortalité des baleines dans le monde. Il s’agirait même de la première cause de mortalité en mer Méditerranée. Les autres principales causes sont les suivantes : perte d’habitat, changement climatique et enchevêtrement dans les engins de pêche. Citons également la pollution qui provoque par exemple l’ingestion massive de plastique par les baleines au large de la Californie.

« Nous ne comprendrons jamais vraiment la force qu’il a fallu à Moon pour entreprendre ce qui est malheureusement son dernier voyage, mais c’est à nous de respecter une telle ténacité au sein d’une autre espèce et de reconnaître que les collisions avec des navires mènent à une fin dévastatrice », a déclaré l’ONG BCWhales.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.