in

Cette application peut « remplacer » votre psychothérapeute entre deux rendez-vous

Crédits : Mon Sherpa

Récemment, une application pour smartphone a reçu un prix. Elle permet en effet à ses utilisateurs d’obtenir un accompagnement psychologique au moyen d’un chatbot. Ce dernier a pour vocation de se substituer au thérapeute entre deux rendez-vous.

Une application pour prendre le relais en dehors des séances

Les personnes ayant recours à un psychiatre rêveraient de pouvoir joindre leur thérapeute n’importe quand afin d’échanger à propos de leurs problèmes. Évidemment, c’est totalement impossible. Toutefois, une  application mobile récente pourrait représenter une alternative intéressante. Il s’agit de Mon Sherpa, ayant reçu un prix lors du Comité Scientifique du congrès de psychiatrie l’Encéphale 2021. Précisons que l’application ne propose pas de remplacer entièrement le psychiatre. Néanmoins, le chatbot (robot conversationnel) a pour mission de faire le relais entre deux rendez-vous. Cet accompagnement psychologique permet donc au patient d’attendre la prochaine séance avec son thérapeute.

Le terme « sherpa » concerne habituellement un groupe ethnique originaire du Tibet. Il s’agit également d’un nom commun, désignant les porteurs et les guides apportant leur aide aux alpinistes sur les sommets himalayens. Dans le cas de l’application, l’image est la suivante : aider le patient à escalader les hautes montagnes de l’angoisse, de l’anxiété et de la dépression.

sherpa application psy 2
Crédits : Mon Sherpa

Des techniques de thérapie habituelles

Ayant déjà fait l’objet de plus de 100 000 téléchargements, l’application Mon Sherpa est issue de la collaboration de plusieurs psychiatres et psychologues. Ces professionnels ont directement pris en compte les demandes provenant de leurs patients. Ceux-ci estiment parfois les délais trop longs entre deux rendez-vous ou n’osent pas déranger le thérapeute en dehors des séances. Certains patients désirent également pouvoir « travailler » sur leur angoisse ou leur phobie entre deux rendez-vous. Et c’est ainsi que l’application est née.

En pratique, le chatbot pose tout d’abord des questions au patient. Les réponses définiront le parcours proposé, constitué d’exercices et autres activités. Chacune des méthodes appliquées est issue des techniques de thérapie cognitive et comportementale que les professionnels utilisent habituellement. Dans un premier temps, il s’agit de s’adapter à l’état émotionnel et physique du patient. Ensuite, l’application accompagne ce dernier au quotidien dans le cadre du programme choisi. En cours de route, il peut être question d’ajustements avec l’accord du patient. Son accord est également nécessaire afin de partager les données avec le thérapeute.

Une précision importante : Mon Sherpa est plutôt énergivore et nécessite donc une batterie pleine afin de mener à bien la conversation. Enfin, l’application était initialement téléchargeable gratuitement avant de passer à 5,99 euros par mois. Finalement, les professionnels désirent la rendre totalement gratuite. Des discussions sont d’ailleurs en cours avec la Sécurité Sociale pour obtenir un remboursement.